Les notules à retardement #3

Ce mercredi, nous vous parlons à retardement de Nous les coyotes, Un violent désir de bonheur et Bumblebee.


Nous les coyotes Amanda et Jack débarquent à Los Angeles, comme sans doute beaucoup de jeunes, pour commencer une nouvelle vie. Tard dans la nuit, ils arrivent chez la tante d’Amanda qui leur offre le gîte et le couvert. Très rapidement pourtant, Amanda ne supporte pas les reproches que sa famille lui fait et décide de partir avec Jack. Sur l’espace d’une journée, nous les suivons dans cette mégapole américaine à la recherche de bonheur. Dans la chaleur de Los Angeles, la caméra ne les lâche pas. Les plans s’alternent entre gros plans pour comprendre leurs sentiments et plans larges pour les replacer dans un univers qui ne les veut pas. Ils heurtent à une Amérique fausse, stricte, hypocrite, méchante, là où ils souhaiteraient une liberté, une vérité pour leurs jeunesses en construction. Le film se démarque, alors que l’histoire semble assez classique, par la force de ses personnages et de leur amour — joués par une actrice et un acteur fabuleux.se. Venant de deux mondes différents, ils se regardent sans se juger et quand ils se jugent c’est toujours selon les mots de la famille d’Amanda, qui ne comprend pas. Ils sont naïfs, mais leur naïveté est belle, touchante et finalement tout le monde devrait être comme eux. Sur l’espace d’une journée, le film, réalisé par Hanna Ladoul et Marco La Via, deux jeunes cinéastes de 27 ans aux multiples nationalités, présente une triste réalité, mais pas une fatalité. En faisant leur premier long-métrage de fiction, ils ont réussi à montrer une ville à la fois hostile et amicale, douce et cruelle. À découvrir pour bien commencer l’année au cinéma. M.M

Un violent désir de bonheur 1792, Gabriel un jeune moine qui vit tranquillement dans un couvent voit arriver les troupes révolutionnaires. Il se voit alors confronter à un monde qu’il ne connaissait pas. Sa tranquillité, son silence et son temps vont être réquisitionnés en même temps que le cloitre. Il va devoir affronter ses croyances pour continuer à vivre. Le jeune cinéaste, Clément Schneider décide de faire «un faux film historique, un contre film historique». Son personnage principal prend peu part aux actions des troupes et le peu qu’il voit le dégoute et le déboussole. Il s’agit plus d’un récit sur un homme qui voulait vivre simplement sa vie. Gabriel devient François, sergent au service de la Révolution. Mais très vite le voilà seul dans un couvent dont il doit s’occuper. Pour cela, Marianne, une jeune femme qui ne parle pas, l’aide et lui fait découvrir l’amour. Une introspection de l’âme humaine en quelque sorte. Le film, par la beauté de ses images et son mixage son, est intéressant. Il nous plonge dans la tranquillité du Sud par le vent, les cigales et la chaleur. Un essai audacieux pour parler d’une Révolution de loin et pour montrer ses répercussions sur la vie de tout le monde. Mais un essai qui ne convainc pas entièrement. M.M.

Bumblebee Le prequel de Transformers pèche pour ses scènes de combat et d’action, mais gagne dans les échanges avec la jeune Charlie. Le film reste malgré tout assez classique : elle a perdu son père et essaye de restaurer une vieille voiture qu’elle avait commencée avec lui. Lui est un robot traumatisé qui a perdu sa voix et sa mémoire. Ensemble, ils apprennent à se connaitre. Elle le répare et lui la console. Mais la menace gronde et Bumblebee est en faite B-127, un Autobot. Les Decepticons sont à la recherche des derniers rebelles. Même sans connaitre l’univers de Transformers, le spectateur pourra suivre l’histoire tranquillement, le tout restant très binaire. Une grosse machine hollywoodienne qui montre encore une fois sa grande maîtrise de la BO qui est tout simplement parfaiteM.M.

Marine Moutot

Nous les coyotes
Réalisé par Hanna Ladoul, Marco La Via
Avec Morgan Saylor, McCaul Lombardi, Betsy Brandt
Drame, Etats-Unis, 1h27
12 décembre 2018

Un violent désir de bonheur
Réalisé par Clément Schneider
Avec Quentin Dolmaire, Grace Seri, Franc Bruneau
Drame, France, 1h15
26 décembre 2018

Bumblebee
Réalisé par Travis Knight
Avec Hailee Steinfeld, John Cena, Jorge Lendeborg Jr.
Action, Aventure, Famille, Science fiction, Etats-Unis, 1h54
26 décembre 2018

 

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :