[TOP] Qui es-tu Évelyne Brochu ?

Dans La femme de mon frère, premier film de Monia Chokri en salle ce mercredi, Évelyne Brochu y incarne un certain idéal de perfection dont l’apparition vient semer la zizanie au sein d’une fratrie jusque-là fusionnelle.

Peu connue chez nous mise à part  pour ses apparitions sur petit écran (notamment dans les séries Orphan Black ou Thanksgiving, réalisée par Nicolas Saada et récemment diffusée sur Arte), l’actrice bénéficie a contrario d’un belle renommée en Amérique du Nord. Éclectique, proche du cinéma indépendant et abonnée aux rôles exigeants, sa carrière l’a amené à croiser au cours de ces dix dernières années quelques grands noms (David Cronenberg, Dolan, Villeneuve, Vallée…) pour aboutir à une filmographie désormais marquée par quelques chef-d’œuvre récents du cinéma canadien (et pas que).

Du coup, comme il fait une chaleur de gueux, que comme chez Phanta on est sympas, et qu’on aime bien vous faire découvrir des trucs, on a décidé de vous concocter un petit top marqué par ses meilleurs films. Voici donc tout de suite cinq chouettes pépites à (re)découvrir et à mater pépouze au frais ces jours-ci.

5) Les loups – Sophie Deraspe, 2015

Étudiante en littérature, Elie n’a jamais connu son père dont elle ne sait que le prénom et la description d’un tatouage. Après une IVG, la jeune femme décide de partir à sa recherche dans les îles de la Madeleine.

les-loups-de-sophie-deraspe-2

Doux-amer, Les loups offre à Évelyne Brochu un beau rôle de jeune femme un peu paumée qui cherche à découvrir ses origines. Joli film sensible, les plages et les paysages enneigés des îles de la Madeleine qui lui servent de décors sont également à couper le souffle et sauront venir momentanément vous rafraichir le cerveau.

4) Inch’Allah – Anaïs Barbeau-Lavalette, 2013

 Infirmière entre Jérusalem et Ramallah, Chloé, se retrouve prise entre deux amitiés de par et d’autre de la frontière tandis qu’elle se confronte de plus en plus à la  dure réalité du conflit.

Après le frais, on brasse le chaud. Dans l’atmosphère oppressante de la frontière israélo-palestinienne, Anaïs Barbeau-Lavalette filme avec une approche presque documentaire les joies et les frustrations auxquelles se confrontent son personnage principal. Pas toujours ultra joyeux à regarder, Inch’Allah a néanmoins le grand mérite d’offrir un point de vue sans fard ni morale en faisant ressortir avec justesse la complexité des enjeux à l’œuvre.

3) Polytechnique – Denis Villeneuve, 2009

1989. Dans les locaux de l’école Polytechnique de Montréal « le tueur » commet un massacre. 

Carrément glaçant, Denis Villeneuve revient ici sur une des attaques les plus meurtrières commises au Canada. Éveline Brochu y incarne une étudiante confrontée de plein fouet au déroulement du drame. Filmé presque en temps réel et en noir et blanc, le troisième essai du réalisateur déploie une énergie brute et brutale que l’on retrouvera l’année suivante dans Incendies, amorce de sa carrière à l’international.

2) Tom à la ferme – Xavier Dolan, 2013

Après le décès de Guillaume, Tom – jeune publicitaire montréalais – se rend à la campagne pour assister aux obsèques de son compagnon. Pourtant, une fois sur place il découvre que personne ne semble au courant son existence si ce n’est le frère de Guillaume, Francis. Peu à peu une terrible mécanique se met à l’œuvre.

107153

Déjà présente au casting de la pièce originelle sur les planches, Évelyne Brochu incarne un des quatre rôles principaux de ce huis clos qui compte parmi les films les moins connus de l’auteur de Mommy.  Dolan y délaisse momentanément sa grandiloquence habituelle pour concocter avec brio un thriller à l’ambiance à la fois hitchcokienne et hypnotique. A voir absolument.

1) Le passé devant nous – Nathalie Teirlinck, 2017

Dans les nuits de Bruxelles, Alice – qui jadis rêvait d’être comédienne – offre désormais la prestation de son corps avec tous les soirs la même répétition. Alors que la jeune femme semble prompte à disparaitre à l’intérieur d’elle-même, tout change lorsqu’elle apprend la mort de son ancien compagnon et doit récupérer la garde de son fils, abandonné à la naissance.

1094250

Petit écart de la part de l’actrice qui délaisse ici sa belle province pour s’aventurer du côté du cinéma belge. Poignant et mélancolique, Le passé devant nous lui offre ce qui reste sans doute à ce jour son plus beau rôle avec un personnage de jeune femme brisée qui tente presque par contrainte et malgré elle de revenir à la vie. A regarder avec une boite de kleenex.

Marine Pallec

Les loups
Réalisé par Sophie Deraspe
Avec Évelyne Brochu, Louise Portal, Benoît Gouin
Drame, Québec, 1h47
2015

Inch’Allah
Réalisé par Anaïs Barbeau-Lavalette
Avec Évelyne Brochu, Sabrina Ouazani, Sivan Levy
Drame, Québec, 1h42
2012

Polytechnique
Réalisé par Denis Villeneuve
Avec Karine Varnasse, Maxim Gaudette, Évelyne Brochu
Drame, Québec, 1h17
2009

Tom à la ferme
Réalisé par Xavier Dolan
Avec Xavier Dolan, Pierre-Yves Cardinal, Évelyne Brochu
Thriller, Québec, 1h45
2013

Le passé devant nous
Réalisé par Nathalie Teirlinck
Avec Évelyne Brochu, Eriq Ebouaney, Zuri François
Drame, Belgique, 1h50
2016


Ces articles pourraient vous plaire

Insta Insta(1) Insta(25)

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :