[CONSEILS DU VENDREDI] #49

Cette semaine dans les Conseils on vous parle de 100 kilos d’étoiles, du Coup du Siècle et Les Moissons du ciel.


100 kilos d’étoiles : Lois est une adolescente brillante, passionnée de sciences, qui rêve d’aller dans l’espace, mais elle est aussi enfermée dans un corps qu’elle ne contrôle pas. Son surpoids la ronge et la plonge dans un mal-être grandissant. En plus de devoir faire face aux regards et aux jugements d’une société aux normes esthétiques aussi vides de sens qu’intransigeantes, elle doit affronter le fait que sa condition physique puisse être un obstacle pour réaliser son rêve de devenir astronaute. Allant jusqu’à se priver de nourriture dans l’espoir de correspondre enfin aux critères de beauté véhiculés par les médias, elle se retrouve à l’hôpital où elle fait la rencontre de Stana, Amélie et Juliette. Ainsi commence une belle amitié entre les quatre jeunes filles, unies et plus solidaires que jamais grâce à la détermination de Lois de participer à un concours de sciences, malgré son hospitalisation forcée. Fuyant l’hôpital et leurs problèmes respectifs, la joyeuse bande se lance dans une épopée à la fois drôle et touchante.
Dans ce long-métrage, Marie-Sophie Chambon analyse avec précision le mal-être des adolescents, broyés dans une société à laquelle il faut s’adapter coûte que coûte, sous peine d’en être exclu. Son regard, à la fois tendre et lucide, nous raconte la douleur de vivre dans un corps qui ne s’appartient pas, et d’être victime d’une maladie qui, au mieux sera sous-estimée, au pire sera tournée en ridicule.
Malgré la performance du jeune quatuor d’actrices qui manque parfois de sûreté et verse par moments dans le pathos, la beauté de l’intrigue et la qualité des plans, notamment à la fin, nous font vite oublier ces quelques imperfections. A l’instar des quatre héroïnes, 100 kilos d’étoiles nous donne envie de prendre notre envol, en envoyant au passage un coup de pied bien mérité aux normes arbitraires qui régissent nos vies et qui nous imposent une vision unique de la beauté, neutre, fade et ennuyeuse. A.E

Le coup du siècle  : Malgré une idée de départ qui aurait pu être intéressante (deux femmes qui excellent dans l’art d’arnaquer les hommes afin, entre autre chose, de renverser la dynamique des pouvoirs entre les deux sexes), ce long métrage de Chris Addams s’avère très décevant. Le duo d’actrices, Rebel Wilson et Anne Hathaway, fonctionne à merveille mais ne suffit pas à relever le niveau du film, tantôt grotesque, parfois ridicule, toujours prévisible. Pour son premier long métrage, le réalisateur nous sert une comédie qui use et abuse des clichés, sans prendre vraiment la peine de les questionner. Les deux héroïnes se retrouvent en compétition, non seulement dans leur pratique de l’arnaque de haut vol, mais aussi par leurs physiques. Tentant de travailler avec elle, Penny (Rebel Wilson) demande à Joséphine (Anne Hathaway) de lui apprendre à séduire les hommes : elle qui jusqu’à présent ne se servait que de sa formidable imagination et de sa confiance en elle pour désarçonner les hommes et les dépouiller, se retrouve à demander à sa rivale comment user de ses charmes pour attirer de plus gros pigeons. Sous couvert de manipuler les hommes en feignant de se soumettre aux règles du patriarcat, les deux femmes finissent tout de même par être objectifiées. Le Coup du Siècle soulève ici une question intéressante : dans quelle mesure participe t-on consciemment et inconsciemment au règne du patriarcat ? Et même si c’est dans le but d’arriver à ses fins, se forcer à adopter un comportement, un style, des accessoires qui ne nous correspondent pas, sans que cela soit pleinement choisi et voulu par nous et pour nous-mêmes, n’est-ce pas déjà une concession de trop ? Heureusement, Rebel Wilson, lumineuse et fidèle à elle-même, nous empêche de quitter la salle avant la fin du film. A.E

Les Moissons du ciel : Terrence Malick ne s’est illustré qu’à travers une filmographie plutôt courte si on envisage l’ensemble de sa carrière (10 films en 46 ans). Les moissons du ciel est son deuxième coup d’essai, une œuvre plutôt méconnue qui plante d’ores et déjà l’approche cinématographique atypique du réalisateur. Bill (Richard Gere) quitte Chicago en compagnie de sa femme Abby (Brooke Adams) et de la petite sœur Linda. Ils se rendent au Texas pour faire les moissons d’un riche propriétaire (Sam Shepard). Les âmes oscillent entre ambition, trahison et passion. Mais si les interprétations des acteurs semblent détachées, c’est pour laisser place à l’émotion dans la contemplation du décor, sublimer par le travail de Nestor Almendros (directeur de la photographie de François Truffaut et Eric Rohmer) . On se laisse tendrement bercer par les paysages et une douce bande son traduisant la mélancolie, l’ennui et parfois la douleur de la vie. Des thèmes phares du réalisateur, auxquels s’ajoute un montage régi par la loi malickienne : l’histoire doit avant tout se ressentir et faire basculer le spectateur vers une expérience onirique. C.L.L

Clémence Letort-Lipszyc et Amandine Eliès

100kg d’étoiles
Réalisé par Marie-Sophie Chambon
Avec Laura Duchêne, Angèle Metzger, Pauline Serieys
Comédie dramatique, France 1h28
17 juillet 2019

Le Coup du Siècle
Réalisé par Chris Addison
Avec Rebel Wilson, Anne Hattaway, Alex Sharp
Comédie dramatique, Etats-Unis, France, Angleterre, 1h34
17 juillet 2019

Les Moissons du ciel
Réalisé par Terrence Malick
Avec Richard Gere, Brooke Adams, Sam Shepard
Drame, Romance, Etats-Unis 1h34
1979 – ressortie en version restaurée le 17 juillet 2019

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :