[CONSEILS DU VENDREDI] #73

Cette semaine dans les Conseils : Les Quatre filles du Docteur March, Play et La Vérité.


Les Quatre filles du Docteur March : Jo, Meg, Beth et Amy sont quatre soeurs au caractère bien trempé mais qui n’en sont pas moins unies pour faire face aux aléas de la vie. 

Pour son troisième long métrage, Greta Gerwig nous propose une adaptation audacieuse du célèbre roman de Louisa May Alcott. Jouant avec les temporalités, elle nous fait voyager entre l’adolescence et l’âge adulte des quatre soeurs March. Très fidèle au roman, cette adaptation a su capter et retranscrire à merveille les multiples facettes de personnages hauts en couleur, tout en innovant dans leur présentation. Le casting des acteurs est irréprochable : Saoirse Ronan brille dans le rôle de Jo March, Emma Watson continue de nous éblouir, Florence Pugh et Eliza Scanlen confirment leurs débuts très prometteurs, et nous ajoutons une mention spéciale pour le duo Timothée Chalamet et Louis Garrel qui font des merveilles. Cette fresque familiale attachante ravira les connaisseurs et séduira sans doutes ceux qui n’avaient pas encore croisé la route de ces quatre sœurs, sur le papier ou à l’écran, car nombreuses sont les adaptations de cette histoire… Restez vigilants car il se pourrait qu’on vous en parle un peu plus dans les prochains jours ! A.E

Play : Pour ses 13 ans, Max reçoit une caméra. C’est le début de 25 ans de captation des moments les plus fous, les plus drôles et les plus importants de sa vie.

Après Les Gamins en 2013 et Robin des Bois, la véritable histoire en 2015, Anthony Marciano retrouve Max Boublil pour une troisième comédie, cette fois romantique, tout à fait réussie. Le film se construit dans l’enchaînement des extraits tournés par le protagoniste principal. Max est un jeune homme aux mille aventures rocambolesques, aimé de ses parents et de ses ami.es. Si le film fonde son comique sur la simple succession d’anecdotes, il n’en reste pas moins original. On s’attache à ce personnage dépassé par ses émotions. Son autoportrait face caméra est plein d’humour et de bons sentiments, mais ne vire jamais dans des enjeux mielleux et abrutissants. Marciano dissèque l’anatomie sentimentale d’un trentenaire perdu dans sa vie qui rembobine son existence afin de reposer les bases du bonheur à travers des choses simples de la vie. Cette proposition aux airs de docu-fiction sur le passage, et ensuite les méandres de l’âge adulte, est une bouffée rafraichissante et sans prétention. On en ressort heureux. C. L-L

Toujours en salles : La Vérité.


La Vérité : Fabienne sort un livre autobiographique. Grande star de cinéma, elle a vécu toute sa vie pour son art. Sa fille, Lumir, vient passer quelques jours chez sa mère avec son mari, acteur américain de série, et sa fille. Alors qu’elles ne se sont pas vues depuis longtemps, ses retrouvailles ne se passent pas dans la joie et la bonne humeur.

Le film s’ouvre sur la nature. Des branches, le ciel. On se croirait dans la campagne japonaise. Avec délicatesse, le cinéaste ne montre jamais Paris comme une ville. Fabienne habite dans une grande demeure, et si nous entendons le bruit du métro, il ne sera qu’entre aperçu au détour d’un plan fugace. Sort des arbres, Lumir avec son mari et sa fille, valise à la main. Elle s’arrête pour contempler un instant ce qui semble receler ses années de jeunesse. Le film va revenir sans cesse sur ses souvenirs et les tours que peut jouer la mémoire : un studio plus petit que prévu, des moments oubliés avec sa mère… Alors que Lumir vit à New York et que l’espace et le temps ont créé un fossé entre la fille et la mère, ses retrouvailles autour de l’ouvrage biographique vont permettre à ses deux femmes de régler certaines choses. La vérité, nom donné au livre, est remise en cause et montrée du doigt. Le passé est une barrière entre elles qu’elles n’arrivent pas à franchir.
Kore-Eda questionne les rapports familiaux avec toujours autant de finesse et d’humour. Pourtant, toute la douceur que pouvaient avoir ses plus beaux films (Still Walking, Nobody Knows ou bien encore Une Affaire de famille) n’est pas présente dans ce premier film français. Faute à un scénario un peu plus faible ? L’histoire de ce tournage semble un peu bancale dans sa mise en situation et dans les souvenirs qu’il apporte aux deux protagonistes principales. Ou bien les personnages masculins, très vite effacés de l’intrigue et qui vivotent tant bien que mal — même si cela renvoie à Fabienne qui vampirise ceux qui l’entourent. Bien qu’il réunisse deux grandes actrices : Catherine Deneuve et Juliette Binoche pour notre plus grand plaisir, et que Clémentine Grenier soit impressionnante (il a réellement un don pour trouver de jeunes acteurs et actrices convaincant.e.),  La Vérité est faible tant dans son propos que dans sa mise en scène. Il restera malgré tout une séquence puissante où Fabienne avoue à sa fille son plus grand secret, lui révèle enfin la vérité. Empreinte de tendresse et d’énormément d’humour, cette scène sauve tout le film. M.M

Marine Moutot, Amandine Eliès et Clémence Letort-Lipszyc

Les Quatre Filles du Docteur March
Réalisé par Greta Grewig
Avec Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh
Drame, États-Unis, 2h15
1er janvier 2020
Sony Pictures

Play
Réalisé par Anthony Marciano
Avec Max Boublil, Alice Isaaz, Malik Zidi
Comédie, France, 1h48
1er janvier 2020
Gaumont Distribution

La Vérité
Réalisé par Hirokazu Kore-eda
Avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Ethan Hawke
Drame, France, Japon, 1h47
25 décembre 2019
Le Pacte

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Un avis sur “[CONSEILS DU VENDREDI] #73

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :