Champs-Élysées Film Festival – Jour 3 : Le Kiosque

Temps de lecture :  environ 3 minutes

Il n’est pas nécessaire de rappeler à quel point cette année 2020 est particulière pour notre société. La crise du coronavirus, qui a frappé le monde entier, a empêché un grand nombre d’événements culturels de se tenir. Le Champs-Élysées Film Festival a lieu depuis 9 ans sur l’une des plus belles avenues cinématographiques du monde et met à l’honneur des films indépendants américains et français. Pour la première fois, le festival se tient en ligne dans une version totalement gratuite et accessible au plus grand nombre.

Pour ce troisième jour du festival, une programmation plus féminine et plus orientée vers l’univers artistique dès 18h avec le documentaire de la plasticienne française Alexandra Pianelli, Le Kiosque, et le film de Joe Denardo et Paul Felten, Slow Machine, sur une actrice qui se cherche. À 19h, c’était le moment musique avec le showcase de l’artiste P.R2B – nous n’avons malheureusement pas pu y assister, mais le concert est disponible en replay. Une journée un peu moins convaincante pour nos rédactrices mais vivement la suite !


Critique

Le quotidien d’un kiosque à journaux parisien au coeur du 16e arrondissement.

Manger son McDo, parler de son chat, faire un petit cadeau… voilà ce que partagent avec leur buraliste les passants et habitués du kiosque à journaux parisien de la place Victor Hugo du 16e arrondissement. Pour Alexandra, la réalisatrice, qui tient les lieux – dans la famille depuis quatre générations ! -, c’est le coeur du quartier. C’est par sa voix que s’ouvre son journal documentaire. En voix-off à la première personne, elle nous présente le quotidien du quartier par de petits moments de familiarité avec les habitués. SDF avides de discussions matinales, gauchistes armés de leur Canard enchaîné, lecteurs plus âgés de Valeurs actuelles… tout le monde passe par là et les gens se confient. Parfois, les passants ne sont pas des plus intéressants : on sent poindre l’agacement d’Alexandra face au monologue arrogant d’un client sur “les femmes”. Il n’empêche que ce qu’elle nous montre c’est l’esprit de communauté et l’attachement sans faille des habitants à ce petit lieu d’échange et de contacts qu’est le kiosque. C’est un point central du quartier d’où l’on capte aussi la vie en marge, hors champs : les manifestations et les sons de la rue. 

De tout cela, la plasticienne Alexandra garde des traces de passage : une cartographie des habitués, de petits portraits gribouillés, des textes. Ce lieu c’est aussi son petit musée. Pourtant, l’insertion de la mise en scène plastique (maquettes, dessins) au coeur du documentaire semble un peu artificielle : peut-être trop peu présente ? Par ailleurs, l’image peu soignée, en fisheye à l’ouverture, ou simplement au cadrage bancal, rend la captation visuelle “sur le vif” un peu pauvre. Le spectateur se raccroche alors au son pour vivre un peu de cette expérience.

À travers le quotidien du kiosque, Alexandra veut donner une portée plus politique à son film, et c’est peut-être là que se trouve le coeur du sujet mais aussi que le bât blesse. Elle évoque le contexte actuel des kiosques parisiens, le poids de la publicité qui rapporte surtout au grand patron JC Decaut, la logique des prestataires et les difficultés de la presse papier. Ce contenu, bien que succinct, apporte un peu d’intérêt au documentaire mais semble délayé dans l’ensemble. En somme, Le Kiosque manque de profondeur. Malgré quelques moments touchants et l’intérêt certain du sujet, un impression de déjà-vu persiste. La captation d’apparitions de passants successifs semble ne pas réellement saisir l’essence du moment. L’attachement à la narratrice ne fonctionne malheureusement pas et les jours comptés du kiosque semblent être un prétexte un peu artificiel au filmage. La dimension un peu bricolée, certains témoignages et la portée politique auraient réellement valus la peine d’être plus affinés et développés.

Manon Koken

Le Kiosque
Réalisé par Alexandra Pianelli
Documentaire, France, 2020, 1h16

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Un avis sur “Champs-Élysées Film Festival – Jour 3 : Le Kiosque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :