[CRITIQUE] Terrible jungle

Temps de lecture : 1 minutes

Eliott, jeune anthropologue un peu naïf, décide pour s’émanciper de sa mère possessive de partir en Guyane sur les traces des Otopis. Convaincu que son fils court un grave danger, celle-ci se lance alors à sa recherche dans les tréfonds de la forêt amazonienne. 

Il y a quatre ans sortait sur nos écrans La loi de la jungle d’Antonin Peretjatko, comédie hilarante où deux bras cassés (excellents Vincent Macaigne et Vimala Pons) multipliaient les péripéties en se confrontant aux tréfonds de la jungle guyanaise. Tout comme son aîné, Terrible jungle place lui-aussi son action dans ce territoire, hélas peu exploré par notre cinéma national, en espérant surfer sur la vibe du faux film d’aventure et cultiver un humour absurde. 

Contrairement au film de Peretjatko hélas, passé un premier quart d’heure plutôt réussi, Terrible jungle échoue dans cette entreprise de comédie malgré une réelle volonté des scénaristes de déjouer à leur manière les grands clichés du film ethnographique et de surprendre ses spectateurs. Toutefois, le film s’embourbe vite dans des problèmes d’écriture et dans des blagues qui tombent à l’eau. De surcroît, le scénario multiplie les trames narratives un peu casse-gueule dont aucune ne parvient réellement à convaincre. 

Pire encore, conséquence de cet « éparpillage », Terrible jungle finit par rendre la majorité de ses personnage assez antipathiques ; un facteur pas forcément problématique quand il s’agit de la mère d’Elliot (Catherine Deneuve, en sous-régime), scientifique hautaine et castratrice, mais qui le devient beaucoup plus quand il s’agit de s’emballer pour le héros (Vincent Dedienne, sympa sans plus) qui passe ici d’une scène à l’autre de gentil anthropologue à despote complètement camé. Au final, seul Jonathan Cohen (acteur qui semble être dans un film sur deux actuellement à l’affiche) parvient à nous arracher quelques sourires dans son rôle de militaire incompétent à la tête d’une escouade de benêts musclés. 

Faute de mieux et canicule oblige, on ne saurait vous décourager en toute bonne foi d’aller vous rafraîchir dans une salle de cinéma devant Terrible jungle. Néanmoins, si vous cultivez une envie irrésistible de mater un film qui se passe en Guyane et si jamais vous possédez un ventilateur, peut-être sera-t il plus judicieux de mater La loi de la jungle en Svod. 

Marine Pallec


Terrible jungle
Un film de Hugo Benamozig et David Caviglioli
Avec Vincent Dedienne, Catherine Deneuve, Jonathan Cohen
Comédie, France, 1h31
Sorti le 29 juillet 2020
Appolo Films

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Un avis sur “[CRITIQUE] Terrible jungle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :