[CÉSAR 2021] Retour sur les courts-métrages #1

Temps de lecture : 9 minutes

Le vendredi 12 mars 2021 à 21h se tiendra la 46e Cérémonie des César animée par Marina Foïs, en direct et en clair sur Canal +. Elle devait avoir lieu initialement le vendredi 26 février 2021 mais l’Académie a préféré reporter la date en raison des incertitudes liées à la crise sanitaire. Chaque année, une vingtaine de courts-métrages en prise de vues réelles et une dizaine en animation sont sélectionnés pour les César. Cette première étape donne lieu à des votes et, à la fin du processus, seuls cinq films restent en lice pour le prix du Meilleur Film de Court Métrage (et quatre pour le Meilleur Film d’Animation auxquels s’ajoutent trois longs-métrages : Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, Petit Vampire et Josep). Comme vous le savez, nous aimons les courts-métrages chez Phantasmagory et cette année, nous avons décidé de mettre en avant les nominés mais aussi le reste de la sélection. À travers cinq articles, nous reviendrons sur les trente-six œuvres éligibles, entre prise de vues réelles et animation.  

En 2020, nous avons eu la chance de participer à de nombreux festivals spécialisés dans le court-métrage ou mettant cette forme à l’honneur. Ainsi, au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, au Festival européen du film court de Brest ou au Festival international du film d’animation d’Annecy, les bonnes surprises étaient au rendez-vous, avec des sélections de qualité, malgré le contexte sanitaire et la contrainte de se tourner vers le numérique.

Chaque semaine, jusqu’à la cérémonie des César, nous reviendrons sur les différents courts-métrages éligibles et ceux en lice finale pour décrocher le fameux prix. Le but étant de faire une cartographie exhaustive du court-métrage en France en 2020. Une belle occasion de mettre en avant le court-métrage, de vous faire découvrir nos coups de cœur et d’établir nos pronostics (et les vôtres).

Les courts-métrages nommés pour les César 2021

L’Aventure Atomique – Loïc Barché, 2019

Algérie, 1961. Dans le désert, une équipe de soldats et d’ingénieurs vient étudier les radiations causées par une bombe nucléaire française. 

Aventure-Atomique

Le film s’ouvre sur le sujet trivial d’une photo. Un des hommes qui se trouve à l’arrière d’un fourgon a reçu la photo de sa fiancée. Puis la bombe. Le silence et la lumière. Les sept hommes entrent alors dans un rêve. La mise en scène alterne entre films en 16 mm qui donnent à l’aventure un air d’après-midi d’été en famille et les paroles magiques que profère l’ingénieur sur le nucléaire — interprété par un Swann Arlaud illuminé et encore une fois excellent. La bande-son, quant à elle, est légère, douce et virevoltante. Dans ces images, il y a la promesse d’un autre monde, où chacun pourrait avoir autant de télévisions et de voitures qu’il désire. Le nucléaire vend la consommation à outrance. En 1961, le nucléaire est une énergie de guerre et l’étude que réalisent ces hommes a pour but de le domestiquer. Mais au fur et à mesure que le film avance, l’étude de ce monde qui change inquiète. Le Capitaine — Olivier Rabourdin, lui aussi parfait — sent une menace, un danger qui plane. En face de lui, l’ingénieur, dont la folie pour ce projet irait jusqu’à la mort, représente l’ombre inquiétante de ce Nouveau monde. Tout, de la mise en scène au vent, tout tourne. L’Aventure atomique parvient à nous montrer l’urgence qu’il existe à changer de cap : l’ancien doit mourir pour que la jeunesse vive, mais tous ne pourront renaître. Avec pertinence et intelligence, le film nous touche de plein fouet. M.M

Le film est disponible gratuitement ici.

Bach-Hông Elsa Duhamel, 2020

Animation

Jeanne vit avec sa famille, particulièrement aisée, à Saïgon. Protégée de la guerre divisant le pays, son enfance est paisible et heureuse entre découvertes quotidiennes et folles cavalcades sur sa jolie jument Bach-Hông. Le 30 avril 1975, les communistes envahissent la capitale et sa vie en est bouleversée.

img-Bach-Hong-300dpi-2

Bach-Hông était l’un de mes coups de cœur du Festival européen du film court de Brest. Particulièrement visible dans les sélections nationales et internationales, il a fait son petit bout de chemin pour finalement arriver aux César. Le dessin animé marque d’abord par son animation, entièrement colorisée à la main, les teintes éclatantes évoquant un soleil tropical toujours brillant, ne laissant aucun nuage assombrir ce quotidien radieux. Bach-Hông dépeint à merveille le passé vietnamien tandis que la voix off de Jeanne, plus personnelle, raconte son enfance. Fascinée par la nature, et surtout par une belle jument appartenant au président à laquelle elle porte le plus grand soin, elle est une petite naturaliste du quotidien, à l’image d’une Miss Charity du XXe siècle. Voyage animé au cœur des traditions, la balade contée nous emmène au milieu  des fêtes et défilés, loin de la réalité historique. Mais le cœur du film surgit soudainement et rompt l’équilibre idyllique. Petite et grande Histoire s’entremêlent et sonnent le glas de la fin de l’enfance, de la manière la plus violente qui soit : l’irruption de la guerre. L’inconscience et l’innocence de l’enfant, si justes, si vraies, si bien évoquées par la voix de Jeanne, donnent alors toute sa force au récit. La fin de cet âge d’or n’en est que plus cruelle. Avec Bach-Hông, c’est un pan d’Histoire qui apparaît, se révèle et nous touche. Tristement et intensément. M.K.

Le film est disponible gratuitement ici.

Les courts-métrages qui étaient éligibles

19 – Marina Ziolkowski, 2020

Alors que son tournage vient de finir, Julie retrouve Vincent dans une chambre d’hôtel pour enfin passer une nuit ensemble après plusieurs jours d’attente.

19Marina Ziolkowski

19. Le film commence par des bruits de cris. Nous entendons « arrête, arrête », puis une porte d’ascenseur s’ouvre et un couple enivré en sort. Julie — interprétée par l’excellente Marie Denarnaud — se trémousse, elle en fait presque trop. Elle veut exciter son compagnon et oublier sa journée, qui revient sans cesse sur le tapis à cause de la sonnerie de son portable. Cette intrusion, dans le couple, énerve de plus en plus Vincent qui se fait de plus en plus violent, de plus en plus jaloux. L’amour et la haine sont si proches. Tout comme la frontière entre la passion et la violence. Et tout le long de ce huis clos les « arrête » et le cri strident de la douleur résonne en fond. Est-ce vraiment une simple dispute à laquelle nous assistons ? Dans un environnement feutré d’un hôtel de luxe, nous avons presque l’impression d’être en sécurité. Mais ce rouge renvoie au sang et l’agressivité de l’homme, à la domination et au contrôle de l’autre. La dernière séquence, glaçante, explique ce 19. Ce chiffre qui paraît si abstrait et effrayant. M.M

Le film est disponible à l’achat ou à la location juste ici.

Bab Sebta – Randa Maroufi, 2020

Reconstitution d’événements observés à Ceuta, partie espagnole de la pointe du Maroc. À cet endroit, des milliers de personnes travaillent et transitent tous les jours.

bab-sebta-randa-maroufi

Le film s’ouvre sur une voiture filmée en plongée. Nous ne savons pas où nous sommes ni ce qui se passe. Puis une voix-off nous explique la situation. Nous sommes à Ceuta sur la nationale 13 à deux kilomètres de la frontière avec le Maroc. Cette reconstitution fait tout de suite penser à Dogville de Lars Von Trier (2003) : les lignes blanches sur le sol pour démarquer l’espace et ce goudron qui fait penser à une scène de théâtre. Tout est d’ailleurs dans la théâtralité. Ici, entre deux mondes : celui du Maroc et de l’Espagne, les femmes sont les contrebandiers et les touristes des immigrés. Quand arrive le moment des contrôles et des fouilles, nous venons à hauteur de femmes et d’hommes. Le film tente de montrer l’inhumanité des pratiques et pourtant l’humanité qui subsiste en ce lieu. Les femmes s’aident, les témoignages fusent. La cinéaste et artiste Randa Maroufi expose dans cet espace vide ce qu’elle ne pouvait pas montrer autrement : la violence d’un point de contrôle et du rapport aux autres. Certains se sentent supérieurs. Pourtant le procédé ne convainc pas tout le temps et l’artificialité fait sortir du propos pourtant fort du documentaire. Malgré les témoignages et les enregistrements réels du lieu reconstitué, le film n’arrive pas à montrer la détresse des gens. M.M

Le film est disponible en payant ici.

Blaké – Vincent Fontano, 2020

À quoi rêvent les vigiles, la nuit ? Dans le parking souterrain d’un immeuble de bureau, deux vigiles surveillent les belles voitures garées. Pour se tenir compagnie, ils évoquent leurs philosophies, leurs blessures et leurs envies. Mais on ne fantasme pas impunément, surtout dans un parking vide, où le rêve et le réel s’entrechoquent.

Résultat de recherche d'images pour "blaké"

Le réalisateur réunionnais Vincent Fontano propose avec Blaké un voyage onirique sous la terre, à la marge. Celle du silence, de la violence, de la prostitution. Un monde dont les vivants, en haut de la tour, ignorent tout. Dans le ronronnement des néons, deux vigiles font une ronde. Vincent, l’un des deux hommes, évoque son quotidien face caméra, dans un monologue qui convoque la quête de sens au cœur de ces limbes de béton. Blaké n’est pas loin de l’univers de Koltès, quand deux hommes se retrouvent à cette heure trouble « qui est celle des rapports sauvages entre les hommes et les animaux » (Dans la solitude des champs de coton, 1985). Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si Vincent Fontano est également dramaturge. Il filme cette déambulation nocturne avec beaucoup d’originalité, un clair-obscur géométrique élégant, la solitude des espaces clos qu’aurait peinte Hopper. Le parking, lieu neutre connu de chacun, devient l’espace d’un instant un espace mental, un champ luxuriant, le champ des possibles. L.D

Le trailer du court-métrage de Vincent Fontano est disponible ici.

Comment faire pour – Jules Follet, 2020

Comment faire pour aurait pu être écrit aujourd’hui, à l’heure où les Parisiens, marqués par l’enfermement, cherchent un écrin de verdure dans lequel poser leurs valises. C’est le projet de Hugues, critique de cinéma, qui, avec l’argent d’un héritage, achète une maison dans les Bauges et se met en tête de la retaper. Camille, une actrice rencontrée récemment, lui rend visite.

Résultat de recherche d'images pour "comment faire pour court métrage"

« Comment faire pour », ce sont surtout des mots fréquemment tapés dans un moteur de recherche, pour tout et pour n’importe quoi. Hugues souffle le chaud et le froid, il se raccroche au monde extérieur grâce à son téléphone branché sur les prises fonctionnelles de sa maison. Robinson de pacotille, il visionne divers tutos liés aux raccordements d’électricité qu’il pourrait effectuer chez lui. Il devra se confronter à une réalité pratique qu’il n’avait visiblement pas envisagée, et pour le moment, on pourrait croire qu’il squatte une maison fantôme. Camille pose (littéralement) sa tente chez lui et le ramène à la réalité après de longues discussions. Le court métrage, saupoudré d’humour absurde et de situations à deux rohmériennes, dépeint les balbutiements du couple et dresse le portrait de deux trentenaires qui se cherchent encore. « Comment faire pour », ce sont quelques mots auxquels il manque un verbe pour terminer la phrase. Une phrase pas tout à fait finie, à l’image d’un protagoniste perdu, qui risque à tout moment de voir son rêve partir en fumée. L.D

Le trailer du court-métrage de Jules Follet est disponible ici.

Le Gardien, sa Femme et le Cerf – David Stumpf et Michaela Mihalyi, 2020

Animation

Dans une étrange résidence, des animaux mènent une vie plus que débridée. Noah et sa femme s’occupent de l’entretien des lieux. Les fêtes s’enchaînent et il est bien difficile de gérer cette drôle de communauté. Mais de l’autre côté de la porte, un cerf endeuillé noie son chagrin dans l’alcool. Que se passe-t-il donc quand tous ces univers commencent à se mêler ?

085346-000-A_2880119

Sélectionné à la Mostra de Venise et multiprimé à l’international, Le Gardien, sa Femme et le Cerf est également une belle découverte du Festival européen du film court de Brest. Sous son titre original, Sh_t happens, tout est dit. Quiproquos et déboires pleuvent sur les personnages avec un grand sens du burlesque. A l’inverse, le titre français décide d’adopter le ton du conte afin de maintenir l’illusion enfantine véhiculée par le dessin simple aux teintes acidulées qui pourraient tout droit sortir d’une risographie. Chaque personnage a son chapitre et donc son aventure mais, petit à petit, les destins convergent. Sans paroles, avec ses animaux anthropomorphes pour protagonistes (à l’exception du gardien et sa femme) et ses scènes très suggestives, Le Gardien, sa Femme et le Cerf n’est pas sans évoquer Happy Tree Friends. Courses poursuites, mensonges et cachotteries sont au rendez-vous, révélant frustration sexuelle, problèmes de couple, deuil, alcoolisme et adultère. Tout en jouant du décalage entre son propos et sa forme, Le Gardien, sa Femme et le Cerf est un court-métrage vif, drôle et étonnant, vraiment pas pour les enfants… M.K.

Le film est disponible gratuitement ici.

Lucie Dachary, Manon Koken et Marine Moutot 

19
Réalisé par Marina Ziolkowski
Avec Marie Denarnaud, David Kammenos
Drame, France, 12 min

L’Aventure Atomique 
Réalisé par Paul Verhoeven
Avec Swann Arlaud, Clément Bertani, Olivier Rabourdin
Drame, Guerre, France, 26 min

Bab Sebta
Réalisé par Randa Maroufi
Documentaire, France, Maroc, 19 min

Bach-Hông
Réalisé par Elsa Duhamel
Animation, France, 18 min

Blaké
Réalisé par Vincent Fontano
Avec David Erudel, Vincent Fontano, Lolita Tergemina
Drame, France, 23 min

Comment faire pour
Réalise par Jules Follet
Avec Hugues Perrot, Camille Rutherford, Stéphane Vielmi
Drame, France, 45 min 

Le Gardien, sa Femme et le Cerf
Réalisé par David Stumpf et Michaela Mihalyi
Animation, France, République Tchèque, Slovaquie, 13 min 

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :