[TOP] 10 bonnes raisons de regarder Les Enfants du Paradis de Marcel Carné

Temps de lecture : 5 minutes.

Alors que la chaîne Arte rend hommage au réalisateur français Marcel Carné grâce à un documentaire et deux films emblématiques de sa carrière, Hôtel du Nord et Drôle de Drame, nous chez Phantasmagory, on vous donne également 10 bonnes raisons de regarder le film Les Enfants du paradis, sorti en 1945.


Paris, 1828. Sur le boulevard du Crime, au milieu de la foule, des acteurs et des bateleurs, le mime Baptiste Deburau, par son témoignage muet, sauve Garance d’une erreur judiciaire. C’est ici que commencent les amours contrariées de Garance, femme libre et audacieuse, et de Baptiste qu’elle intimide et qui n’ose lui déclarer sa flamme. Mais aussi ceux de Nathalie, la fille du directeur du théâtre, qui aime Baptiste, et Frédérick Lemaître, un jeune acteur prometteur, qui entame une liaison avec Garance, tandis que cette dernière aime aussi Baptiste en secret..


1. Parce que le duo Carné/Prévert atteint ici son sommet

Marcel Carné à la réalisation, Jacques Prévert aux scénarios, c’est le duo emblématique du réalisme poétique, ce courant du cinéma français des années 1930/40 qui laisse notamment une place primordiale aux dialogues. Les Enfants du Paradis marque leur sixième collaboration après Jenny (1936), Drôle de Drame (1937), Quai des brumes (1938), Le Jour se lève (1939) et Les Visiteurs du soir (1942). Parmi ces œuvres, des succès phénoménaux et certains des plus grands films du cinéma français. Mais Les Enfants du Paradis est sans nul doute leurs plus grandes réussites. 

Et si vous voulez en apprendre un peu plus sur ce duo, on vous invite à écouter ce podcast de France Culture

2. Pour les acteurs

Pour ce film, Carné s’entoure des meilleurs acteurs de l’époque qu’il a – pour la plupart -, déjà fait tourner. Il engage Jean-Louis Barrault (présent dans Drôle de Drame) mais aussi Pierre Brasseur (Quai des Brumes) et Marcel Herrand (Les Visiteurs du soir). Pour faire face à ces hommes, il enrôle Maria Casarès (dont c’est le premier rôle) mais surtout Arletty déjà présente dans Hôtel du Nord et qui joue dans cinq films de Carné. Et c’est par amour pour cette grande actrice que Prévert crée le personnage de Garance, visage féminin magnétique pour lequel tous se déchirent. 

3. Pour la beauté des dialogues (et peut-être les plus belles phrases du cinéma français)

Il n’y a pas de doutes, Prévert en plus d’être un excellent poète, était aussi un bon scénariste. Mais ce qui marque dans son travail au cinéma, c’est la beauté de ses dialogues. Des mots que tout le monde connaît. Des phrases qui résonnent chez tous les cinéphiles (et les autres). «  — T’as de beaux yeux, tu sais ?  — Embrassez-moi. » (Quais des Brumes) / «  — Moi, j’ai dit bizarre… bizarre ? Comme c’est étrange… Pourquoi aurais-je dit bizarre… bizarre… — Je vous assure, cher cousin, que vous avez dit bizarre. — Moi, j’ai dit bizarre ? Comme c’est bizarre… » (Drôle de Drame)  / « On dit que les gens qui s’aiment sont plus vivants que les autres. » (Le jour se lève)

Les Enfants du Paradis n’est pas en reste et ici Prévert signe les plus beaux dialogues du cinéma français. Nous ne citerons qu’un exemple pour ne pas gâcher le plaisir : « Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment comme nous d’un aussi grand amour.»

4. Parce qu’on y parle de théâtre, de spectacle et de Paris comme jamais auparavant

Le film se déroule à Paris et montre la capitale telle qu’elle était au début du 19e siècle. Sur le Boulevard du Crime (surnom donné au Boulevard du Temple de Paris, connu pour ses théâtres mais aussi pour ses faits divers plus ou moins sordides) se croisent Garance, Frédérick Lemaître, ou le mime Baptiste Deburau qui exerce au célèbre Théâtre des Funambules. En bref, dans ce film les histoires d’amour se font et se défont au rythme des mélodrames et des spectacles de pantomimes. Par ailleurs, le film est composé en deux actes séparés par une entracte, mais s’ouvre également avec les fameux neufs coups de brigadiers et une levée de rideau. Les Enfants du Paris, c’est un objet hybride. Le mélange parfait d’une pièce de théâtre époustouflante, et d’une fresque calibrée pour le grand écran.

5. Parce que c’est l’une des rares superproductions réalisé en France durant l’occupation allemande

Les Enfants du Paradis est tourné – en grande partie – en 1943 dans le sud de la France, en zone d’occupation italienne. Après le succès des Visiteurs du soir, Carné se voit offrir un budget illimité pour ce qui deviendra la seule super-production de la période d’occupation.Dernier film tourné durant cette période de troubles, Les Enfants du Paradis sort le 22 mars 1945 après une première à Paris le 2 mars 1945 et devient le film de la libération.

6. Pour les costumes, les décors et la musique 

Le film se déroule à Paris mais s’aventure aussi dans les théâtres, les loges et le fameux Paradis (dernier étage du théâtre où se regroupent les populations les moins riches). La conception de ces décors est remise au main d’Alexandre Trauner et Léon Barsacq. Concernant la musique, il donne les clés à Joseph Kosma (compositeur juif) qui doit travailler dans la clandestinité et sous un faux nom.

Pour ce qui est des costumes sublimes qui rendent parfaitement hommage au théâtre, à la pantomime et aux Paris du 19e, Carné collabore avec le peintre grec Mayo. S’il est à l’origine du célèbre costume de Pierrot porté par Jean-Baptiste, Mayo est également le décorateur qui travaillera par la suite avec Alain Resnais pour Hiroshima, mon amour (1958).

7. Parce que ce film splendide existe malgré un tournage catastrophique

Produit par Discina (Pathé Cinéma) et par la société des frères Scalera, le tournage est malmené par de nombreux rationnements et autres problèmes liés au conflit mondial. L’assistante de Prévert confie d’ailleurs :  « Ce film a été un miracle, on manquait de tout… »

D’autre part, le décor immense du boulevard de Crime sera gravement endommagé par une tempête, entraînant de nouvelles dépenses faramineuses et une pause dans le tournage, qui se déroulera principalement dans le sud mais aussi à Joinville et à Paris

8. Parce que c’est un bel hommage à la pantomime (et aux spectacles en tout genre)

A l’origine de ce film, il y a une conversation entre Carné et l’acteur Jean-Louis Barrault qui évoque avec le réalisateur le célèbre mime Jean-Baptiste Gaspard Deburau. Acteur du 19e siècle, Debureau participait aux spectacles du théâtre des Funambules de Paris (que l’on retrouve dans le film). Reconnu pour son talent, il marqua aussi les esprits par son crime (il tua un homme venu l’importuner).
C’est à partir de la vie de cet homme que Carné écrit le film dans lequel se mêle tous les genres du spectacle vivant, quelque temps avant que le cinéma et le grand écran ne vienne bouleverser et questionner l’art ancestral du théâtre. 

9. Parce qu’il est considéré par plus de 600 critiques comme le meilleur film français de tout le temps

Les films qui font totalement l’unanimité auprès des critiques et des spectateurs sont très rares, mais Les Enfants du Paradis en fait partie. C’est plutôt bon signe, non ?
Le film a également été classé au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

10. Parce que comme toujours, Carné a préféré « les mouvements du cœur » aux « mouvements du la caméra » 

Il est clair que les films de Carné ne se détachent pas du lot en termes d’utilisation de la caméra. Dans ses œuvres, très peu de mouvements virtuoses et au final, une forme plutôt classique. Mais cela n’enlève rien à la réussite esthétique du film qui repose principalement sur sa façon de filmer les personnages et sur la poésie omniprésente. 

Bonus. Si Carné est aujourd’hui reconnu comme un grand réalisateur, il n’en fut pas moins très violemment critiqué par les jeunes des Cahiers du Cinéma et notamment par François Truffaut. Ce même François Truffaut qui, en rencontrant Carné quelques années plus tard, lui avouera qu’il donnerait ses 23 films pour avoir réalisé Les Enfants du Paradis.

Camille Dubois 

Les Enfants du Paradis
Réalisé par Marcel Carné
Scénario et dialogues de Jacques Prévert
Avec Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur, ..
Drame, France, 3h10    
Pathé Cinéma
1945
Dispnible en VoD sur Canaplay

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Un avis sur « [TOP] 10 bonnes raisons de regarder Les Enfants du Paradis de Marcel Carné »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :