[CRITIQUE] Municipale

Temps de lecture : 2 minutes.

Le film Municipal a été découvert pendant le Festival de Cannes 2021, il était sélection par l’ACID. 


Revin, commune de 6 000 habitants dans les Ardennes. Laurent Papot arrive en train de Paris. Il a été engagé par une équipe de film pour se présenter aux élections municipales.

Le docu-fiction de Thomas Paulot, dont il s’agit du premier long-métrage, Municipale, nous questionne sur de nouvelles manières d’envisager la politique. L’acteur Laurent Papot débarque quelques mois avant les élections municipales, fin 2019, dans la petite ville de Revin. Payé, il explique dès le début le but de sa venue ici : se présenter aux élections et partir une fois qu’elles sont passées — qu’il gagne ou qu’il perde. Le but du jeu est de remettre en question le rapport au pouvoir aux habitant.e.s de la commune. Le cinéaste, dans un même temps, invite le public à réfléchir à une autre façon de gouverner et montre les transformations profondes que les Ardennes ont connues ces dernières décennies. Cela permet de donner la parole à des personnes que l’on entend rarement. En effet, Revin fut un fleuron de l’industrie française avec de nombreuses usines installées qui fermèrent petit à petit. Beaucoup d’habitant.e.s parlent d’une volonté politique de fermer les usines pour que Revin et les villes autour deviennent la Vallée verte : des Ardennes propres pour attirer le tourisme. Jamais iels n’ont été questionné.e.s ou intégré.e.s à la décision de dirigeants. Leur ville s’est peu à peu vidée, laissant place à des espaces sans vie et sans appropriation du peuple. 

Les élections sont un moment propice pour se réapproprier cet espace de parole et de débats. Laurent Papot se lance donc à la rencontre de ce peuple sans agenda ni liste. Il a quelques semaines pour trouver et motiver assez de personnes pour le suivre. Les connaissances qu’il fait lui apportent une vision nouvelle de l’investissement politique dans les communes. Avec sa caméra, Thomas Paulot capte l’énergie, la motivation — ou la démotivation — d’une population à bout. Pas écoutées, peu entendues, les villes coulent doucement dans une monotonie dangereuse. En posant sa caméra ici, le réalisateur montre aussi un autre pan de la France. Si cette partie est la plus passionnante et intéressante, surtout à notre époque où notre président refuse de prêter l’oreille, l’autre partie, plus fictionnelle, est plus classique. Celle d’un homme qui s’interroge, se prend au jeu. Parisien, Laurent Papot trouve dans cette ville une union surprenante qui le touche. Pourra-t-il partir quand tout cela sera fini ? Il a pris goût à toute cette vie. Cela alourdit quelque peu le long-métrage, qui ne perd pourtant pas de sa pertinence. 

Les élections ayant eu lieu en mars 2020 sont arrivées au moment de la crise du COVID. Cela a bouleversé le déroulement prévu du film et offre aussi une vision complémentaire de notre gouvernement et des annonces contradictoires qu’il a formulées en l’espace de quelques semaines. Municipale est donc un film pertinent dans sa critique de la politique qui prive les citoyen.ne.s de leur parole, mais manque parfois de profondeur à trop vouloir montrer l’acteur. Cette quête semble un peu vaine, mais reste touchante. Cela aurait pu être passionnant de voir un homme jouer au politicien devenir politicien. Car l’une des questions que le documentaire ne pose pas est : qu’est qu’un homme ou une femme politique aujourd’hui ?

Marine Moutot

Municipale
Réalisé par Thomas Paulot
Avec Laurent Papot, Ferdinand Flame, Milan Alfonsi
Drame, documentaire, comédie, France, 2020, 1h49
Rezo Films
26 janvier 2022

Publié par Phantasmagory

Cinéma - Série - VR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :