[CRITIQUE] Adieu les cons

Suze Trappet apprend qu’elle va mourir. Dans un dernier espoir, elle part à la recherche de son fils qu’elle a eu 30 ans plus tôt. De son côté, JB, brillant informaticien, doit être promu. Alors que le poste lui passe sous le nez, il décide de se suicider, mais blesse un collègue par accident. En fuite, Suze promet de l’aider s’il retrouve son fils. M. Blin, un archiviste aveugle se joint à la partie et tout déraille.

Une critique de Marine Moutot.

[CRITIQUE] Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary

Temps de lecture : 3 minutes 1863. Sur les routes de l’Oregon, un convoi progresse vers l’Ouest. C’est là que vivent Martha Jane et sa famille. Blessé lors d’un accident, son père ne peut plus conduire la caravane, la jeune fille prend alors les choses en main pour la survie des siens. À mesure qu’elleLire la suite « [CRITIQUE] Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary »

[CRITIQUE] La Première Marche

Youssef, Yanis, Annabelle et Luca sont quatre étudiants en science politique à Paris 8. Ils ont décidé d’organiser la première Marche des fiertés hors de Paris avec leur association Saint-Denis Ville au cœur, le 9 juin 2019. Deux cinéastes les ont suivis pendant les mois de préparations.

Une critique de Marine Moutot.

[CRITIQUE] Yalda, la nuit du pardon

Temps de lecture : 2 min De nos jours, en Iran. Suite à la mort accidentelle de son mari, Maryam est condamnée à mort. Sa seule chance ? Convaincre Mona, la fille du défunt, de lui pardonner lors d’une émission diffusée en direct devant des millions de spectateurs. Pour son second film le cinéaste MassoudLire la suite « [CRITIQUE] Yalda, la nuit du pardon »

[CRITIQUE] Les héros ne meurent jamais

Convaincu d’être la réincarnation d’un soldat mort en Bosnie en 1983, Joachim décide de partir pour Sarajevo avec deux documentaristes pour filmer son voyage initiatique sur les traces de son passé. Entre mysticisme, réincarnation, amour et vie antérieure, Joachim part à la rencontre d’une autre histoire.

Découvrez notre critique de « Les Héros ne meurent jamais », premier film d’Aude-Léa Rapin.

[CRITIQUE] Kajillionaire

Old Dolio vit avec ses parents, Theresa et Robert, entre arnaques et petits délits. Un jour, alors qu’ils sont sur un gros coup, Melanie les rejoint au pied levé. Pour Old Dolio, c’est la fin d’une époque et le début des interrogations.

Découvrez notre critique du dernier film de Miranda July.

[CRITIQUE] Le Diable, tout le temps

Dans le sud rural de l’Amérique, les destins tourmentés de plusieurs personnages s’entrecroisent. Parmi eux : un couple de serial killers, un faux pasteur, un vétéran de la guerre du Pacifique et sa femme malade. Au centre de tout un orphelin, Arvin Russell, tente de faire son chemin, tiraillé entre le bien et le mal.

[CRITIQUE] Antigone

Antigone est une jeune fille qui vit au Canada depuis une dizaine d’année. Alors qu’elle avait trois ans, elle, ses frères et sa sœur ainsi que sa grand-mère ont fui la Kabylie. Si ses frères ont mal tourné, elle est une élève studieuse promise à un grand avenir.

Sophie Deraspe adapte Antigone à notre époque avec un film fort et puissant.

[CRITIQUE] Je veux juste en finir

Par une froide journée d’hiver, une jeune femme prend la route avec son petit ami pour aller rencontrer ses beaux-parents et apprendre plus sur lui qu’elle ne l’espère.

Le nouveau long-métrage de Charlie Kaufman n’est pas passé par les salles obscures avant d’atterrir sur Netflix. Un choix paradoxal, aussi surréaliste et sensé que le film lui-même.