[CRITIQUE] Gabriel et la montagne

Gabriel, garçon énergique, passionné, visite de manière éclair les lieux mais toujours en rentrant au contact des gens qui y vivent. Il décide pendant un an de parcourir le monde avant d’entrer dans une prestigieuse école américaine. Nous le suivons de son arrivée en Afrique, du Kenya au Malawi, qu’il a deux mois pour visiter. Gabriel s’habille donc comme un masaï et court en chaussures faites en pneu. Il ne veut pas être touriste. Il se sent africain dans l’âme et veut connaître l’âme des Africains. Sa fougue l’aura perdu et ce film lui rend un hommage poignant. L’histoire du garçon qui voulait gravir les montagnes. Tiré d’une histoire vraie, le film surprend par sa forme et par ses acteurs.

[CRITIQUE] Wind River

Oubliées Le froid, le vent, l’air glacé s’impriment sur les visages. Ces visages fermés qui cachent la douleur et l’horreur que recouvre la neige. Cory Lambert, pisteur dans la réserve indienne de Wind River, chasse un puma qui décime les troupeaux. Dans cette étendue blanche il trouve le cadavre d’une jeune femme, violée, pieds nus.Lire la suite « [CRITIQUE] Wind River »

[CRITIQUE] La Planète des Singes : Suprématie

Humanité qui es-tu ? War For The Planet Of The Apes est un film historique, en même temps qu’un film d’émancipation. C’est un film de guerre, en même temps qu’un film catastrophe. C’est un film intelligent en même temps qu’un film d’action. Mais, War For The Planet Of The Apes est avant tout un film quiLire la suite « [CRITIQUE] La Planète des Singes : Suprématie »

[CRITIQUE] Dunkerque

La guerre est déclarée Depuis sa trilogie The Dark Knight, Christopher Nolan est attendu comme le messie pour chacun de ses nouveaux films, tant par les cinéphiles, pour qui il est devenu un dieu du septième art (rien que ça), que par un grand public toujours plus étonné par son savoir-faire. Pourtant, si l’on y regardeLire la suite « [CRITIQUE] Dunkerque »

[CRITIQUE] Okja

Beaucoup de bruit pour rien Okja, le nouveau film du cinéaste coréen Bong Joon-ho, a fait couler beaucoup d’encre. Son scandale cannois, dû à sa production par la plateforme Netflix et à sa non-diffusion en salles, a inévitablement entraîné la fureur des puristes, qui ne comprennent pas encore que le monde du cinéma est enLire la suite « [CRITIQUE] Okja »

[CRITIQUE] Le Bon Gros Géant

Le marchand de rêves Il y a bien longtemps que Steven Spielberg ne s’était pas adressé à nos âmes d’enfants. Trop occupé à livrer des films pseudo-historiques poussiéreux – Lincoln et Le Pont des espions, pour ne citer qu’eux – et à parfaire son prochain présumé grand film de science-fiction, le bien nommé Robopocalypse, leLire la suite « [CRITIQUE] Le Bon Gros Géant »

[CRITIQUE] Le Livre de la jungle

Tu seras un homme, mon fils Dans la jungle hollywoodienne, les adaptations live des dessins animés qui ont fait les beaux jours du studio Disney se suivent et se ressemblent. Depuis l’Alice au pays des merveilles numériquement très laid de Tim Burton, sorti en 2010, Hollywood semble bel et bien surfer sur la vague deLire la suite « [CRITIQUE] Le Livre de la jungle »

[CRITIQUE] La Tortue Rouge

Instants Une tempête décime une embarcation et dépose un homme sur le rivage d’une île sauvage. Voici comment débute le premier long-métrage du cinéaste néerlandais Michaël Dudok de Wit. Très proche du conte, le film d’animation, ici, est là pour transmettre, pour montrer un autre type de bonheur, loin d’une société de consommation. Avec l’histoireLire la suite « [CRITIQUE] La Tortue Rouge »

[CRITIQUE] The Neon Demon

Le Diable s’habille en Prada Le cinéma de Nicolas Winding Refn n’a jamais été un exemple de subtilité : lourd de symbolisme, esthétisant à l’extrême, tapageur à chaque plan, le style du cinéaste suédois a surtout emballé les formalistes les plus invétérés, quitte à laisser sur le bas-côté les spectateurs en quête de sens. Drive etLire la suite « [CRITIQUE] The Neon Demon »

[CRITIQUE] Zootopie

Brotherhood of animals Il faut savoir évoluer avec son temps, et les studios Disney l’ont bien compris. Depuis La Reine des neiges, la maison de Mickey semble bien déterminée à faire bouger les lignes de son Histoire. Finis les films de princesse traditionnels, les amitiés lisses et les animaux tout gentils : place à l’innovationLire la suite « [CRITIQUE] Zootopie »