[CRITIQUE] Pieces of a woman

Martha va accoucher d’une petite fille. Avec son compagnon Sean, elle a décidé de faire naître son enfant à la maison. Sa sage-femme étant occupée, une autre femme vient l’aider. Alors que l’accouchement se complique, le bébé meurt. Martha et Sean vont prendre des chemins différents pour se reconstruire.

Une critique de Marine Moutot.

[CRITIQUE] Soul

Joe Garner est professeur de musique dans un collège à New York. Passionné de piano depuis sa découverte du jazz étant enfant, il rêve de faire carrière et de jouer auprès des plus grands. Et justement, ce jour est enfin arrivé : la célèbre Dorothy Williams l’invite à rejoindre son groupe ! Mais un bête accident interrompt la flamboyante réalisation de son rêve et l’âme de Joe se retrouve projetée dans le Grand Après.

Une critique de Manon Koken.

[CRITIQUE] La Voix d’Aida

Bosnie, juillet 1995. Aida, bosniaque, est une interprète pour le compte de l’ONU. La ville de Srebrenica est envahie par les Serbes. Alors que son mari et ses deux fils sont parmi les réfugiés, elle va tout faire pour les sauver du sort que leur réserve l’armée serbe. 

Une critique de Marine Moutot.

Le film est disponible en ligne sur Les Arcs Film Festival jusqu’à ce soir minuit.

[CRITIQUE] Mank

Herman J. Mankiewicz, scénariste alcoolique sur le déclin, doit écrire pour Orson Welles le script de son premier film : Citizen Kane. Il replonge dans le Hollywood des années 1930 pour trouver l’inspiration.

Une critique de Manon Koken et Marine Moutot.

[CRITIQUE] Pinocchio

Nouvelle version de Matteo Garrone.
Geppetto est un pauvre menuisier de Toscane. Comme il n’a pas de quoi se nourrir, il décide de fabriquer un pantin de bois pour faire le tour des villages et ainsi gagner honnêtement sa vie. Mais à peine finie, la marionnette se met à parler. Geppetto devient père et nomme son fils Pinocchio. Celui-ci préfère s’amuser plutôt que travailler et le voici bientôt sur les routes. Geppetto se lance alors à sa poursuite.