L’Homme qui en savait trop – étude des deux versions

Arte TV vous propose gratuitement jusqu’à fin mai trois longs-métrages de la période anglaise d’Alfred Hitchcock : Jeune et innocent (Young and Innocent, 1937), Sabotage (1936) et L’Homme qui en savait trop (The Man Who Knew Too Much, 1934). C’est l’occasion parfaite pour revenir sur les deux versions de L’Homme qui en savait trop (tourné une première fois en 1934 et une seconde fois en 1956).

[CORONAPOCALYPSE #1] Épidémies et distanciation sociale au cinéma

Nous vivons en ce moment une période étrange et angoissante, où la réalité semble rejoindre la fiction. Pour beaucoup confiné.e.s, menacé.e.s par l’invisible mais enfin disponibles aux nombreux livres, films et séries qui composent nos to do lists, nous tentons de nous réapproprier ce temps libre tant désiré. Au milieu des actualités anxiogènes et des conseils pour faire face en toute sérénité, de nombreuses filmographies spécial confinement fleurissent sur la Toile, feel-good movies versus films d’épidémie. Sans doute une manière de recréer l’expérience collective propre au cinéma, signe d’une volonté de partage et de lien en ces temps d’isolement.

8 films d’animation intelligents pour les enfants (et les grands)

Alors que commencent les vacances scolaires et que les films d’animation abondent sur les grands et petits écrans, il est parfois difficile de trouver un dessin animé à la fois intéressant et intelligent.

Charlot, courts par-ci, courts par-là

Le Dictateur, Le Kid La Ruée vers l’or, Le Cirque, Les Temps modernes, Les Lumières de la ville… Tout le monde connaît les longs métrages de Charlie Chaplin. Son personnage moustachu et chapeauté, ses gags, son talent de la mimique, depuis les spectacles forains des années 1920 aux salles de cinéma, chacun a pu grandir avec ce petit homme. Mais qui, aujourd’hui, connaît ses courts métrages ?

[47ème Festival La Rochelle Cinéma] Les échos de Dario Argento

Du 5 au 7 juillet 2019, nous étions au Festival La Rochelle Cinéma. Un court séjour pendant lequel nous nous sommes concentrées sur l’œuvre de Dario Argento. Analyse de l’oeuvre du grand maître de l’horreur italien.

Arthur Penn et les figures mythiques de l’Amérique

Du 28 juin au 7 juillet 2019, Arthur Penn est à l’honneur du 47ème Festival International du Film de La Rochelle. L’occasion pour nous de revoir trois de ses films les plus appréciés : Le Gaucher (The Left-Handed Gun, 1958), Bonnie & Clyde (1967) et Little Big Man (1971).

Bong Joon-ho, retour sur Parasite

Bong Joon-ho s’est fait connaître à l’international, en 2003, avec son deuxième long-métrage, Memories of Murder. Aujourd’hui, il sort Parasite qui a décroché la Palme d’Or au Festival de Cannes 2019. Retour sur le parcours de ce réalisateur de talent.

Six westerns pour celles et ceux qui n’aiment pas le western

L’arrivée d’un homme à cheval, les rênes dans une main, les vêtements poussiéreux, l’ombre d’un Stetson cachant en partie son visage, un revolver brillant sur sa hanche. Les rues d’une ville miraculeusement apparue dans le désert. Un bâtiment semblable aux autres, si ce n’est l’enseigne le surplombant : “Saloon”. Des plans reconnaissables entre tous, qui permettent aux spectateurs de comprendre d’emblée à quel genre ils ont affaire : le western.