[TOP] 10 films de sorcières

Indépendante, inquiétante, mangeuse d’enfants, rebelle, insaisissable, la sorcière hante le cinéma depuis toujours. Qu’elle ait des dents crochues, un corps de jeune femme ou une bosse dans le dos, elle n’échappe pas aux clichés inhérents à toutes les figures qui peuplent les récits.
Nous vous proposons dix films pour passer une bonne soirée ensorcelée. 

Un top de Lucie Dachary.
Une introduction de Marine Moutot.

[TOP] Qui es-tu Timothée Chalamet ?

Alors qu’il est à l’affiche de Dune de Denis Villeneuve, au cinéma le 15 septembre, retour sur la carrière de Timothée Chalamet, jeune acteur prodige et talentueux. Nous vous proposons nos six films coups de cœur.

Un top de Manon Koken, Déborah Mattana et Marine Moutot.

[TOP] 10 bonnes raisons de regarder Quand passent les cigognes de Mikhaïl Kalatozov

1941, Boris et Veronika s’aiment et vont se fiancer. Mais alors que la Seconde Guerre mondiale arrive aux portes de Moscou, Boris s’engage en promettant à Veronika de revenir.

Disponible jusqu’à début septembre sur Ciné+, le magnifique film de Mikhaïl Kalatozov Quand passent les cigognes est également visible sur Universciné et LaCinetek. En octobre 2019, le distributeur Potemkine a édité une version restaurée en 4K en DVD et Bluray.
En cet été où l’insouciance nous quitte peu à peu — changement climatique catastrophique, pandémie mondiale qui ne finit pas, montée du racisme — découvrir ou revoir un long-métrage comme Quand passent les cigognes nous rappelle que la beauté est dans le simple et l’humain. Nous vous donnons dix raisons de regarder ce chef-d’œuvre.

Un top de Marine Moutot.

[TOP] 10 bonnes raisons de regarder Les Enfants du Paradis de Marcel Carné

Alors que la chaîne Arte rend hommage au réalisateur français Marcel Carné grâce à un documentaire et deux films emblématiques de sa carrière, Hôtel du Nord et Drôle de Drame, nous chez Phantasmagory, on vous donne également 10 bonnes raisons de regarder le film « Les Enfants du paradis », sorti en 1946.

Un article de Camille Dubois

[TOP] 10 bonnes raisons de regarder La Vie de Beethoven de Hans Otto Lowensteïn

L’année 2020 a marqué le 250e anniversaire de la naissance de Ludwig van Beethoven. La chaîne Arte continue de rendre hommage au compositeur. Outre quelques courts documentaires, vous pourrez également écouter (et regarder) les neuf symphonies de Beethoven interprétées par neuf orchestres européens. Si vous cherchez un peu plus loin vous pourrez également tomber sur un biopic plutôt réussi, réalisé par Hans Otto Lowensteïn.
On vous donne 10 bonnes raisons de regarder « La vie de Beethoven ».

Un article de Camille Dubois

[TOP] Se rencontrer dans les transports en commun en 6 films

On connaît tous·tes cette scène d’adieu sur le quai de la gare à la fin d’un film romantique. Mais qu’en est-il de la scène de rencontre ? Dans le train, dans le métro, dans le tramway, dans l’avion…? Il est vrai que de nos jours cela semble impossible de faire une belle rencontre sur la ligne 4 du métro parisien entre Châtelet et Saint-Michel, mais c’est là que la magie du cinéma opère et nous propose des histoires inoubliables.

Un article de Déborah Mattana.

[TOP] Retour sur l’année Civil

L’année Civil a incontestablement été 2019. En tête d’affiche de quatre films, François Civil était présent dans les salles de cinéma tout au long de l’année. Ce jeune acteur d’à peine 30 ans a commencé par des petits rôles dans des comédies françaises. Puis, après un rôle notoire dans Bus Palladium (Christopher Thompson, 2010), sa carrière commence à décoller au début des années 2010, jusqu’à jouer dans une dizaine de films en l’espace de seulement cinq ans. De plus, François Civil possède une palette de jeu assez large. Il excelle dans des rôles de comédie, de drame en passant par la romance avec une aisance folle. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé en 2019. À l’occasion de la diffusion inédite sur M6 ce soir, du long métrage d’Antonin Baudry, Le Chant du loup, il est temps de faire une petite rétrospective de l’année Civil !

Un article de Déborah Mattana.

[TOP] Qui es-tu Jennifer Jones ?

Jennifer Jones ? Actrice américaine, née sous le nom de Phyllis Isley en 1919, elle a joué dans vingt-cinq films. Si l’on peut citer Le Chant de Bernadette (The Song of Bernadette, Henry King, 1943), son premier grand rôle pour lequel elle reçoit l’Oscar de la meilleure interprétation, ou encore Duel au soleil (Duel in the Sun, King Vidor, 1946), La Folle Ingénue (Cluny Brown, Ernst Lubitsch, 1946), La Furie du Désir (Ruby Gentry, King Vidor, 1952) et La Tour infernale (The Towering Inferno, John Guillermi, 1974) qui ont marqué l’Histoire du cinéma, ses autres films sont presque tous tombés dans l’oubli malgré leur qualité indéniable. Peu accessibles aux cinéphiles en France, les œuvres dans lesquelles figure Jennifer Jones sont pourtant, pour la grande majorité, magnifiques.

Un dossier passionné de Marine Moutot.

[TOP KDRAMA] Les meilleures séries romantiques sud-coréennes de 2020

Pour fêter le Nouvel an lunaire et la Saint-Valentin, quoi de mieux que de vous proposer notre top des meilleures séries romantiques sud-coréennes de 2020 ? Aux yeux des non initié.e.s, le genre peut paraître niais ou, au mieux, un peu fleur bleu. Pourtant, certains récits se révèlent captivants.
Cette année, Johanna & Marine vous proposent six kdramas dont la diffusion s’est terminée entre janvier et décembre 2020.