Retour sur la 9e édition du Festival Ojoloco

Dans la lignée des reconversions digitales, la 9e édition du festival de cinéma ibérique et latino-américain de Grenoble, Ojoloco se tient cette année en ligne du 18 au 30 mai. Cette année, il propose plus de 20 films ibériques et latino-américains via trois compétitions (Fiction, Documentaire et Courts-Métrages) et leurs cycles Patrimoine cubain et Espacio femenino. 

Fort de ces initiatives, nous vous proposons de découvrir quelques films disponibles pendant cette neuvième édition.

[CRITIQUE] Oscars 2021 : Les courts-métrages documentaires

Cette année, les films nommés dans la catégorie “Courts-métrages documentaires” pour les Oscars mettent en avant des sujets forts et importants, liés à divers événements ayant eu lieu dans le monde entier (manifestations à Hong-Kong, famine au Yémen, violence envers la population afro-américaine). Mais ces films travaillent aussi la question de la mémoire et de l’importance des souvenirs et de leur transmission. Ces documentaires s’accrochent à des visages, des actes, des mots qui dorénavant, vivront pour toujours.

Une critique de Camille Dubois.

[CINÉMA DU RÉEL] Matinale ParisDOC : Retour à la salle

Du 12 au 21 mars s’est tenu le Cinéma du réel, fenêtre majeure sur l’actualité du documentaire en France et dans le monde. Cette année, face à la crise sanitaire, le festival s’est tourné vers les plateformes, ou plutôt une plateforme, en rendant sa programmation accessible à tous via CANALRÉEL. Une édition exceptionnelle qui a demandé réflexion et inventivité aux équipes comme l’explique la déléguée générale du festival, Catherine Bizern, évoquant la pandémie comme “une rampe d’accélération pour les plates-formes et toutes les initiatives de mise en ligne de films.” Dans le cadre du festival ont eu lieu plusieurs matinales ParisDOC afin de discuter des enjeux de l’actualité cinématographique et du documentaire.

Propos retranscrits par Manon Koken.

[CRITIQUE] Beautiful Thing

En cette année 2021, la plateforme de VOD illimitée spécialisée dans le cinéma LGBT+ et le site web gay Jock.life organisent la première édition du QueerScreen festival, entièrement en ligne. Il se tient du 12 au 21 mars avec une à deux séances par jour. L’occasion pour nous de découvrir fictions, documentaires et courts-métrages souvent encore inédits en France.

En cette année 2021, la plateforme de VOD illimitée spécialisée dans le cinéma LGBT+ et le site web gay Jock.life organisent la première édition du QueerScreen festival, entièrement en ligne. Il se tient du 12 au 21 mars avec une à deux séances par jour. L’occasion pour nous de découvrir fictions, documentaires et courts-métrages souvent encore inédits en France. L’accès au festival est réservé aux abonnés de la plateforme QueerScreen. Néanmoins, il est possible de profiter des 7 jours d’essai gratuit, ou de s’abonner pour un mois sans engagement.

Une critique de Johanna Benoist

[CRITIQUE] Re-naissances, le voyage de l’âme

En cette année 2021, la plateforme de VOD illimitée spécialisée dans le cinéma LGBT+ et le site web gay Jock.life organisent la première édition du QueerScreen festival, entièrement en ligne. Il se tient du 12 au 21 mars avec une à deux séances par jour. L’occasion pour nous de découvrir fictions, documentaires et courts-métrages souvent encore inédits en France.

Iels s’appellent Giovanna, Roman, Cate et Yi Chen. Tous les quatre sont militants LGBT+. Tous les quatre ont été migrants. Aujourd’hui, ils vivent à Paris et racontent leur parcours face caméra.

Une critique de Manon Koken.

[CRITIQUE] La Déesse de l’asphalte

En cette année 2021, la plateforme de VOD illimitée spécialisée dans le cinéma LGBT+ et le site web gay Jock.life organisent la première édition du QueerScreen festival, entièrement en ligne. Il se tient du 12 au 21 mars avec une à deux séances par jour. L’occasion pour nous de découvrir fictions, documentaires et courts-métrages souvent encore inédits en France.

Après dix ans d’absence, Max, chanteuse d’un groupe de rock, revient dans son quartier natale le temps d’un concert. Ses retrouvailles avec sa bande meurtrie ravive des blessures du passé.

Une critique de Clémence Letort-Lipszyc.

[CÉSAR 2021] Retour sur les courts-métrages #5

Ce vendredi 12 mars 2021 à 21h se tient la 46e Cérémonie des César animée par Marina Foïs, en direct et en clair sur Canal +. Chaque semaine, jusqu’à cette date, nous reviendrons sur les différents courts-métrages éligibles et ceux qui ont finalement été nommés. Le but étant de faire une cartographie exhaustive du court-métrage en France en 2020. Une belle occasion de mettre en avant le court-métrage, de vous faire découvrir nos coups de cœur et d’établir nos pronostics (et les vôtres).

Ce cinquième et dernier article est signé Lucie Dachary, Manon Koken et Marine Moutot.

[CÉSAR 2021] Retour sur les courts-métrages #4

Le vendredi 12 mars 2021 à 21h se tiendra la 46e Cérémonie des César animée par Marina Foïs, en direct et en clair sur Canal +. Chaque semaine, jusqu’à cette date, nous reviendrons sur les différents courts-métrages éligibles et ceux qui ont finalement été nommés. Le but étant de faire une cartographie exhaustive du court-métrage en France en 2020. Une belle occasion de mettre en avant le court-métrage, de vous faire découvrir nos coups de cœur et d’établir nos pronostics (et les vôtres).

Ce quatrième article est signé Lucie Dachary, Manon Koken et Marine Moutot.

[INTERVIEW] Louda Ben Salah-Cazanas

Après un court-métrage remarqué au Festival de Clermont-Ferrand en 2020, Genève, Louda Ben Salah-Cazanas a réalisé son premier long-métrage, Le Monde après nous.
Dans ce film, nous suivons Labidi (Aurélien Gabrielli) qui rêve d’écrire un roman. Vivant de petits boulots à Paris, il rencontre Élisa (Louise Chevillotte), dont il tombe amoureux. Ils décident d’emménager ensemble. Déjà en difficulté financière, c’est pour Labidi, le début des galères et d’une remise en question.
Le film a été sélectionné à la Berlinale dans la compétition Panorama. 
Le cinéaste a accepté de répondre à nos questions.

[BERLINALE 2021] Bilan – Jour 5

Créée en 1951, la Berlinale est, avec le Festival de Cannes et la Mostra de Venise, l’un des festivals internationaux les plus importants du cinéma.
Pendant cette semaine un peu spéciale, nous vous proposons un bilan complet des films découverts pendant ces cinq jours. Retrouvez-nous tous les matins du mardi 2 au samedi 6 mars.

Un cinquième et dernier jour conté par Marine Moutot.