L’équipe

Marine Moutot, fondatrice et rédactrice en chef

Alicia Vikander

Ma date de naissance est le mercredi 13 août 2003, sortie de Pirates des Caraïbes. Le film m’a fait entrer dans la cinéphilie par amour pour les acteurs, les actrices, puis les réalisateur.trice.s (véritables magicien.ne.s). Sans ce film, pas de Seigneurs des anneaux (Orlando Bloom est le lien ici), qui m’a amenée par curiosité à Star Wars (les deux trilogies disponibles) et ce fut, alors, Ewan McGregor qui m’ouvre un pan entier du cinéma indépendant anglais. J’aime la magie des images. La force du 7e art. Mes plus grands moments de cinémas m’ont été offerts par : Les Fraises sauvages (Igmar Bergman, 1957), Peter Ibbetson (Henry Hathaway, 1935), Premier Contact (Denis Villeneuve, 2016), pour n’en citer que trois… Par amour pour le cinéma et pour partager cette passion, j’ai créé avec des amis, Phantasmagory en 2015 qui a, depuis, bien évolué. 

Manon Koken, co-fondatrice et rédactrice en chef adjointe

Kevin

Premier souvenir cinéphile d’enfance en 1999 : Le Château des singes (et Mon Voisin Totoro). Depuis, j’ai vu tous les Jean-François Laguionie et les Hayao Miyazaki qui ont renforcé mon amour du cinéma d’animation. Après cela, 2001, Le Seigneur des Anneaux que je vénère assidûment chaque année. Je fais mes grandes découvertes cinéphiles au lycée avec Kubrick (viendront ensuite Murnau, Coppola, les Coen, Schatzberg, Cukor, Villeneuve et tant d’autres – goûts éclectiques, bonjour). Ce que j’aime avec le cinéma, c’est la découverte infinie et quotidienne qu’il amène, la transmission qu’il permet et l’immersion totale dans l’atmosphère des festivals où les découvertes les plus inattendues sont au rendez-vous. Cinéma d’animation, documentaires et intrigues alambiquées (et un peu effrayantes), voilà où vous allez me trouver.

Johanna Benoist, rédactrice en chef adjointe

Ryan Gosling

Elevée au blockbuster des années 80, j’ai finalement rencontré le cinéma d’auteur et les films de patrimoine grâce à mes études de cinéma. Depuis, je pioche dans tous les genres et toutes les origines. Je recherche le bon équilibre entre le scénario et la réalisation mais surtout l’image qui me bouleversera sans que je comprenne tout à fait pourquoi. Le formalisme de Xavier Dolan ou de Nicolas Winding Refn et les audaces du Nouvel Hollywood ont su me toucher et continuent de me hanter. Spectatrice 2.0, une de mes activités favorites est le binge watching et je suis toujours à la recherche de la nouvelle série qui me rendra accro. Les films de zombies et les séries asiatiques sont mes péchés mignons.

Clémence Letort-Lipszyc, rédactrice et fondatrice

Cate Blanchett

J’écris principalement sur le cinéma indé et les blockbusters US. Je recherche avant tout le frisson par l’image, l’esthétique visuelle qui suscitera l’extase et la délectation, qu’il soit poétique ou badass. Ma filmographie idéale ? L’amour impossible d’Adieu ma concubine, la fureur de vivre de Fast & Furious, l’(in)humanité magnifiée dans Stalker et l’imaginaire féérique et romantique de Peau d’Ane. Vous ne me rencontrerez jamais à la sortie d’un film d’horreur, mais je serai toujours dans le peloton de tête quand il s’agit de nanars.

Marine Pallec, rédactrice

40320990_228689901325608_348908166576078848_n-e1535651638912.png

Elevée au pays de Jacques Demy. Amoureuse éperdue du cinéma d’Ozu, de Xavier Dolan en passant par celui d’Alfred Hitchcock et de Céline Sciamma et grande fan de comédies musicales, de thrillers et de documentaires. À une sainte horreur des tongs et des poneys mais cultive une passion inébranlable pour le fromage. Espère secrètement vieillir comme Maggie Smith.

Lucie Dachary, rédactrice

cleo de 5 à 7

Dotée d’une cinéphilie éclectique, j’ai développé une obsession pour les filmographies de François Truffaut, Dario Argento et David Lynch. Je suis une spectatrice assidue des ressorties en salles, et je rate rarement un film d’horreur (aussi mauvais soit-il). Cinéphile et cinéphage, je passe aussi pas mal de temps devant le petit écran à visionner des séries. Les dernières en date, The Knick de Steven Soderbergh, The Little Drummer Girl de Park Chan-Wook, sans oublier l’inoubliable Twin Peaks de David Lynch.

Déborah Mattana, rédactrice

Audrey Hepburn

« Quand ça ne va pas, il y aura toujours le cinéma ». Cette réplique tirée de la série Dix pour cent, résume assez bien ma vision du 7ème Art. J’ai toujours pensé que mes goûts en termes de films étaient assez classiques et attendus : j’allais voir les Harry Potter dès leur sortie, je suis exaltée dès que Dirty Dancing repasse à la télévision et je scrute les dates de sorties des longs métrages des frères Russo. Mais après des années d’études dans le cinéma, j’ai compris que j’avais des goûts plutôt éclectiques en réalité. Commencer une après-midi ciné avec Eté 85 de François Ozon et enchaîner avec Tenet de Nolan demande de faire preuve d’une gymnastique cérébrale bien maitrisée – ça, et un quotient émotionnel très élevé. Eh oui, c’est tout ça le cinéma !

Angie Lauprêtre, rédactrice

Plus qu’un univers original ou qu’une intrigue bien ficelée, pour qu’une œuvre m’embarque il faut qu’elle me propose des personnages qui me touchent. Dans ce cas-là, un seul visionnage suffit pour que je tombe amoureuse, comme avec mon film de toujours, Thelma et Louise. J’ai développé une tendresse similaire pour d’autres œuvres, comme Doctor Who, Supernatural, Cet été-là, Twin Peaks, ou la filmographie entière des frères Coen. C’est pour revivre cesémotions que je vogue sur les plateformes de streaming ou que je visite les salles obscures. Mais soyons honnête, j’aime aussi retourner vers des grands classiques comme Le Seigneur des Anneaux, le Cinquième Élément, Community ou Dwarf. J’aime la SF et les univers d’Heroic Fantasy, j’ai des goûts plutôt mainstream même si je ne refuse jamais de sortir de ma zone de confort pour découvrir autre chose.

Camille Dubois, rédactrice

J’ai découvert le cinéma avec le film de Chaplin, Les Temps modernes. Une véritable révélation qui a fait naître ma cinéphilie. Depuis, je nourris ma passion à l’aide de films divers, venus des quatre coins de la planète. Particulièrement admirative du vieil Hollywood, je dévore sans peine la filmographie de grands réalisateurs tels que Preminger, Cukor, Hitchcock ou d’acteurs/actrices plus ou moins oubliés.
Ce que j’aime aussi dans le cinéma, c’est me faire bousculer par un film, alors je n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour découvrir des choses étranges, nouvelles ou, en tout cas, qui m’entraînent en dehors de ma zone de confort. Plutôt éclectique, je peux parfaitement enchaîner un classique hollywoodien, le dernier Avengers et Les Enfants du Paradis de Carné.  

Ont également participé à l’aventure Phantasmagory : Emilie Bochard (également fondatrice), Flore Barbant, Amandine Eliès, Norosoa Francia et Arthaud Barkovitch

Rejoignez la rédaction !

Vous souhaitez écrire sur le cinéma, les séries ou la réalité virtuelle ? N’hésitez pas à contacter Phantasmagory en nous envoyant un mail : phantasmagorycinema[@]gmail.com

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :