[CRITIQUE] Cigare au Miel

1993. Selma, 17 ans, a grandi à Neuilly-sur-Seine au sein d’une famille bourgeoise cultivée et laïque. Née française, elle est très attachée à sa culture kabyle mais réalise progressivement que les traditions familiales entravent sa liberté. Alors qu’elle entre dans une école de commerce renommée et décide de profiter de sa jeunesse, l’incompréhension de ses parents grandit. Au loin, en Algérie, gronde la menace du fondamentalisme émergent.

Une critique de Manon Koken et Marine Moutot.