[CRITIQUE] One Night in Miami

Miami, 25 février 1964. Quatre icônes afro-américaines et amis se retrouvent pour une nuit dans un hôtel : Jim Brown, footballeur américain devenu acteur, Sam Cooke, chanteur-compositeur et l’un des artistes noirs les plus célèbre à l’époque, Mohamed Ali, athlète de renom, et Malcolm X, membre du groupe religieux The Nation of Islam et activiste militant. Ils célèbrent la victoire de Mohamed Ali, alors Cassius Clay, qui vient d’être sacré champion du monde de boxe à 22 ans. Ils vont notamment échanger sur leur vision de la société américaine, alors divisée par la ségrégation.

Une critique d’Angie Lauprêtre.

[CRITIQUE] Palm Springs

Nyles est enfermé dans une boucle temporelle. Il revit sans cesse la même journée : une cérémonie de mariage en Californie. Il passe son temps à boire des bières, à s’amuser avec les convives et à plonger dans une piscine. Alors qu’il s’est résigné sur son sort, il finit par entraîner quelqu’un d’autre, par accident, dans ce piège temporel. 

Une critique d’Angie Lauprêtre.