[CRITIQUE] Soul

Joe Garner est professeur de musique dans un collège à New York. Passionné de piano depuis sa découverte du jazz étant enfant, il rêve de faire carrière et de jouer auprès des plus grands. Et justement, ce jour est enfin arrivé : la célèbre Dorothy Williams l’invite à rejoindre son groupe ! Mais un bête accident interrompt la flamboyante réalisation de son rêve et l’âme de Joe se retrouve projetée dans le Grand Après.

[CRITIQUE] Petit Vampire

Le temps est long quand on a 10 ans depuis 300 ans… Petit Vampire s’ennuie beaucoup dans la grande maison qu’il hante avec ses parents et amis monstrueux. Lui, il voudrait voir le monde, ou au moins aller à l’école et avoir des amis. Avec l’aide de son fidèle Fantomate, il va braver les interdits et sortir ! Il rencontre alors Michel, lui aussi a 10 ans (juste depuis cette année). Mais leurs frasques vont attirer l’attention du grand méchant Gibbous.

[CRITIQUE] Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary

Temps de lecture : 3 minutes 1863. Sur les routes de l’Oregon, un convoi progresse vers l’Ouest. C’est là que vivent Martha Jane et sa famille. Blessé lors d’un accident, son père ne peut plus conduire la caravane, la jeune fille prend alors les choses en main pour la survie des siens. À mesure qu’elleLire la suite « [CRITIQUE] Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary »

[UN BON FILM AVEC… ] Un bon film avec un train qui interrompt une course-poursuite

Voilà encore un motif qui, sous ses abords d’évidence, s’est révélé bien plus compliqué qu’il n’y paraît. On le visualisait bien, pourtant, ce train qui, traversant soudain le champ, séparait pourchassés et poursuivants. Nous avons alors cherché du côté du cinéma de genre. Le cinéma d’action, les road movies et les westerns sont particulièrement propices à ce genre de séquences.

[UN BON FILM AVEC… ] Un bon film dans lequel les personnages mangent avec voracité

Qu’on y parle ou qu’on y mange, les scènes de repas sont nombreuses et toujours signifiantes au cinéma. Lorsque les voix se taisent et que les appétits deviennent voraces, que les personnages soient affamés ou simplement gloutons, c’est avant tout l’excès qui est mis en exergue.

Retour sur le Festival international du film d’animation d’Annecy – Édition Online

Il n’est pas nécessaire de rappeler à quel point cette année 2020 est particulière. La crise du coronavirus, qui a frappé le monde entier, a empêché un grand nombre d’événements culturels de se tenir. Le Festival international du film d’animation d’Annecy a lieu depuis 60 ans et met à l’honneur des films d’animation du monde entier. Pour la première fois, le festival s’est tenu en ligne.

[CRITIQUE] Nous, les chiens

Moong-Chi est un jeune chien fougueux et obéissant, abandonné en haut d’une montagne par son maître. Il est très vite rejoint par une bande de chiens qui essaie de lui expliquer que l’humain ne reviendra pas. Une fois cette triste réalité acceptée, Moong-Chi décide de partir en quête de liberté : un monde sans homme.

WE ARE ONE – Day 1 : Les courts-métrages proposés par le festival d’Annecy

une vingtaine de festivals internationaux se sont organisés pour proposer un festival en ligne unique : We are one. Pendant dix jours gratuitement sur YouTube des centaines de films sont disponibles.