[DOSSIER MUSIQUE AU CINÉMA] La satire de l’industrie musicale

Combien de temps s’est écoulé depuis notre dernier concert ? Pourrons-nous un jour à nouveau partager des émotions collectives, les oreilles collées à la sono, une bière entre les mains, le coude du voisin dans la figure ? On l’aura compris, la musique live nous manque. Une bonne raison de redécouvrir au travers de nos écrans, grands ou petits, des œuvres qui placent la musique au centre de leur récit.

Un dossier de Marine Pallec et Lucie Dachary.

[CRITIQUE] Judas and the Black Messiah

William « Bill » O’Neal, voleur de voitures à Chicago dans les années 60, se fait coincer par le FBI. L’agent Mitchell lui propose un deal : il évitera la prison s’il accepte d’infiltrer le Black Panther Party, mouvement révolutionnaire afro-américains. Il doit plus particulièrement se rapprocher de Fred Hampton, leader charismatique de la section de l’Illinois. O’Neal va devenir son garde du corps.

Une critique de Clémence Letort-Lipszyc

[CRITIQUE] Re-naissances, le voyage de l’âme

En cette année 2021, la plateforme de VOD illimitée spécialisée dans le cinéma LGBT+ et le site web gay Jock.life organisent la première édition du QueerScreen festival, entièrement en ligne. Il se tient du 12 au 21 mars avec une à deux séances par jour. L’occasion pour nous de découvrir fictions, documentaires et courts-métrages souvent encore inédits en France.

Iels s’appellent Giovanna, Roman, Cate et Yi Chen. Tous les quatre sont militants LGBT+. Tous les quatre ont été migrants. Aujourd’hui, ils vivent à Paris et racontent leur parcours face caméra.

Une critique de Manon Koken.

[QUEERSCREEN] Le Temps des luttes

En cette année 2021, la plateforme de VOD illimitée spécialisée dans le cinéma LGBT+ et le site web gay Jock.life organisent la première édition du QueerScreen festival, entièrement en ligne. Il se tient du 12 au 21 mars avec une à deux séances par jour. L’occasion pour nous de découvrir fictions, documentaires et courts-métrages souvent encore inédits en France.

Mario Mieli est l’un des fondateurs du mouvement LGBT italien. Artiste et fin lettré, révolutionnaire et communiste, il est devenue une des grandes icônes queer. Plongée dans l’Italie des années 70 à la découverte de sa vie.

Une critique de Manon Koken.