[CRITIQUE] Je veux juste en finir

Par une froide journée d’hiver, une jeune femme prend la route avec son petit ami pour aller rencontrer ses beaux-parents et apprendre plus sur lui qu’elle ne l’espère.

Le nouveau long-métrage de Charlie Kaufman n’est pas passé par les salles obscures avant d’atterrir sur Netflix. Un choix paradoxal, aussi surréaliste et sensé que le film lui-même.

[CRITIQUE] Anomalisa

Inquiétante étrangeté Les films d’animation ne sont pas strictement réservés aux enfants ; certains d’entre eux sont même entièrement destinés aux adultes. Parmi eux se trouvent des œuvres politiques telles que Persepolis de Marjane Satrapi ou Valse avec Bachir d’Ari Folman, les expériences délirantes de Richard Linklater dans Scanner Darkly ou Waking Life, ou encoreLire la suite « [CRITIQUE] Anomalisa »