[CRITIQUE] Jungle Cruise

Lily Houghton est une docteure en botanique qui a soif d’aventures mais qui a aussi pour but de changer la médecine pour toujours. Elle décide donc de quitter Londres avec son frère pour l’Amazonie. Après des années de recherches, elle pense enfin avoir trouvé la localisation d’un arbre magique dont les fleurs peuvent guérir tous les maux. Pour l’aider dans sa quête, elle engage Frank Wolff, un skipper un peu rustre qui connaît le fleuve comme sa poche. Diamétralement opposés, tout ce petit monde va devoir surmonter bien des obstacles comme des malédictions, des animaux sauvages, un fleuve pas très coopératif  afin d’arriver au bout de l’aventure !
Jungle Cruise est actuellement en salles.

Une critique de Déborah Mattana.

[CRITIQUE] Cruella

À Londres, dans les années 1970, Estella Miller est résolue à se faire un nom dans le milieu de la mode. Depuis son enfance, elle habite avec deux jeunes orphelins, Jasper et Horace, qui apprécient ses compétences d’arnaqueuse et mène avec eux une existence criminelle dans les rues de la ville.
Un jour, elle se fait remarquer par La Baronne von Hellman, une grande figure de la mode, terriblement chic et horriblement narcissique. Leur relation va déclencher une série de révélations qui amèneront Estella à se laisser envahir par sa part sombre, au point de donner naissance à l’impitoyable Cruella d’Enfer, une brillante jeune femme assoiffée de couture et de vengeance.

Le film est sorti en salles le mercredi 23 juin 2021.

Une critique de Déborah Mattana.

[CRITIQUE] Raya et le dernier dragon

Dans le grand royaume de Kumandra, dragons et humains vivaient autrefois en harmonie jusqu’à ce qu’une terrible force maléfique s’éveille. Afin de sauver le monde, les dragons se sacrifièrent pour protéger le peuple. Cinq siècles plus tard, la menace frappe à nouveau. Une jeune guerrière, Raya, part alors à la recherche du dernier dragon, Sisu.

Le film est disponible dès le 4 juin sur la plateforme Disney +.

Une critique de Manon Koken.

[DÉFI] Un bon film… Spécial Disney

Pour fêter les deux ans de notre défi Un Bon Film Avec… nous avons décidé de revenir sur les motifs qui peuplent les dessins animés de Walt Disney Pictures.

Un article de Johanna Benoist, Manon Koken, Déborah Mattana, Marine Moutot

[CRITIQUE] Soul

Joe Garner est professeur de musique dans un collège à New York. Passionné de piano depuis sa découverte du jazz étant enfant, il rêve de faire carrière et de jouer auprès des plus grands. Et justement, ce jour est enfin arrivé : la célèbre Dorothy Williams l’invite à rejoindre son groupe ! Mais un bête accident interrompt la flamboyante réalisation de son rêve et l’âme de Joe se retrouve projetée dans le Grand Après.

Une critique de Manon Koken.

[TOP] 5 films-doudou de la rédaction #4

Face à cette période compliquée, le besoin de films rassurants se fait sentir. Objet transitionnel, le “doudou” nous est apparu comme une évidence. Loin de nous l’idée de vous enjoindre à retrouver votre peluche élimée dans les méandres de vos draps mais plutôt de vous raccrocher à ces films qui, quelle que soit l’humeur du jour, le temps dehors, les difficultés du quotidien, vous font sourire à leur seule mention et vous donnent envie de vous installer bien confortablement dans votre canapé ou de vous rouler dans votre couette.

Aujourd’hui, c’est Manon Koken qui vous propose son top de films-doudou.

[DÉFI] Un bon film dans lequel quelqu’un dit « Attrape ma main ! »

Prendre la main de quelqu’un, pour l’aider à grimper dans un élan romantique. Attraper la main de quelqu’un, pour l’empêcher de faire une chute fatale. Agripper la main de quelqu’un, pour ne pas qu’il parte. Un geste récurrent au cinéma, que ce soit dans des comédies ou drames romantiques, dans des films catastrophe ou d’action. Interaction-clef entre deux individus, il est souvent l’élément déclencheur ou de résolution de l’action.

[TOP] 5 films-doudou de la rédaction #1

Face à cette période compliquée, le besoin de films rassurants se fait sentir. Objet transitionnel, le “doudou” nous est apparu comme une évidence. Loin de nous l’idée de vous enjoindre à retrouver votre peluche élimée dans les méandres de vos draps mais plutôt de vous raccrocher à ces films qui, quelle que soit l’humeur du jour, le temps dehors, les difficultés du quotidien, vous font sourire à leur seule mention et vous donnent envie de vous installer bien confortablement dans votre canapé ou de vous rouler dans votre couette.

Aujourd’hui, c’est Marine Moutot qui vous propose son top de films-doudou.

Mulan est-elle vraiment féministe ?

Avez-vous vraiment compris l’histoire de Mulan ? À l’occasion de la sortie (prochaine) du live action de Disney, nous nous sommes penchées sur les différentes adaptations de la légende et nous sommes demandées : Mulan est-elle vraiment féministe ? Et la réponse est… oui et non.

Nous avons toutefois finalement décidé de ne pas analyser la dernière production Disney et expliquons pourquoi dans notre introduction.