[CRITIQUE] Love and Monsters

La destruction d’une météorite avec des missiles atomiques a eu pour effet secondaire de transformer la faune du monde terrestre en un environnement peuplé de monstres, menant à l’effondrement de la civilisation humaine.

Le film a été nommé dans la catégorie Meilleurs effets visuels aux Oscars.

Une critique de Déborah Mattana.