[CRITIQUE] Raya et le dernier dragon

Dans le grand royaume de Kumandra, dragons et humains vivaient autrefois en harmonie jusqu’à ce qu’une terrible force maléfique s’éveille. Afin de sauver le monde, les dragons se sacrifièrent pour protéger le peuple. Cinq siècles plus tard, la menace frappe à nouveau. Une jeune guerrière, Raya, part alors à la recherche du dernier dragon, Sisu.

Le film est disponible dès le 4 juin sur la plateforme Disney +.

Une critique de Manon Koken.

[CRITIQUE] Le Peuple loup

Irlande, XVIIe siècle. Robyn, 11 ans, et son père quittent leur Angleterre natale pour se rendre à Kilkenny, en Irlande, où ce dernier doit exterminer la dernière meute de loups du pays. Voulant elle aussi prendre part à la chasse, elle rencontre Mebh, une jeune fille surprenante et sauvage, qui va lui faire découvrir son monde. Un monde sur lequel pèse une grave menace.

Une critique de Manon Koken.

[CRITIQUE] Possessor

Tasya Vos travaille au sein d’une organisation secrète qui utilise une technologie neurologique de pointe à des fins criminelles : habiter le corps d’une personne dans le but de la pousser à tuer aux profits de clients très riches. Tout se complique pour Tasya lorsqu’elle se retrouve dans le corps d’un homme dont l’appétit pour le meurtre et la violence dépasse de très loin le sien… Au point de la déposséder de sa propre identité ?

Une critique de Lucie Dachary.

Retour sur la 26e édition de l’Étrange Festival

Quel bonheur de retrouver la salle de cinéma et l’ambiance d’un festival audacieux. Même masquées et avec les distanciations physiques de rigueur, les films ont rencontré un beau succès ! En plein cœur de Paris, au Forum des Images, s’est tenu, du 2 au 13 septembre, l’Étrange Festival.