L’Homme qui en savait trop – étude des deux versions

Arte TV vous propose gratuitement jusqu’à fin mai trois longs-métrages de la période anglaise d’Alfred Hitchcock : Jeune et innocent (Young and Innocent, 1937), Sabotage (1936) et L’Homme qui en savait trop (The Man Who Knew Too Much, 1934). C’est l’occasion parfaite pour revenir sur les deux versions de L’Homme qui en savait trop (tourné une première fois en 1934 et une seconde fois en 1956).

Six westerns pour celles et ceux qui n’aiment pas le western

L’arrivée d’un homme à cheval, les rênes dans une main, les vêtements poussiéreux, l’ombre d’un Stetson cachant en partie son visage, un revolver brillant sur sa hanche. Les rues d’une ville miraculeusement apparue dans le désert. Un bâtiment semblable aux autres, si ce n’est l’enseigne le surplombant : “Saloon”. Des plans reconnaissables entre tous, qui permettent aux spectateurs de comprendre d’emblée à quel genre ils ont affaire : le western.