[CRITIQUE] Vaurien

Djé arrive en ville, fauché. Il squatte là où on veut bien l’accueillir et n’hésite pas à se servir de son charme pour arriver à ses fins. Derrière cette apparence séduisante, il cache un passé bien sombre.

Une critique de Manon Koken et Marine Moutot.

[CRITIQUE] Mektoub My Love : Canto Uno

Le tourbillon de la vie Au fil des ans, Abdellatif Kechiche est devenu le vilain petit canard du cinéma français. Taxés de complaisance et de vanité, ses films ont toujours eu le pouvoir de déranger profondément le spectateur et de le sortir de sa zone de confort, avec des scènes qui s’étirent sur la longueur,Lire la suite « [CRITIQUE] Mektoub My Love : Canto Uno »