[CRITIQUE] Suprêmes

En 1989, à Saint-Denis dans le 93, Didier et Bruno évoluent dans un groupe de tagueurs. Dans une France qui les oublie ou les dénigre, ils rêvent d’autres choses. Après avoir recouvert Paris et la banlieue de “NTM”, ils montent un groupe qui va révolutionner le rap français.

Le film est sorti au cinéma le 24 novembre 2021.

Une critique de Marine Moutot.